Publicités

“J’ai reçu beaucoup de demandes de conseils juridiques sur la possibilité pour les forces de l’ordre d’ouvrir le feu “, affirme un avocat spécialisé

Selon Laurent-Franck Liénart, avocat spécialiste de la défense des policiers, si les forces de l’ordre sont de nouveau confrontées à des violences comme celles de la semaine dernière, cela risque d’avoir des conséquences dramatiques.

Le gouvernement s’attend à une mobilisation particulièrement tendue à Paris et dans les grandes villes samedi 8 décembre, pour “l’acte IV” de la mobilisation des “gilets jaunes” dans toute la France où 89 000 policiers, dont 8 000 à Paris ont été mobilisés.

>> Suivez en direct “l’acte IV” de la mobilisation des “gilets jaunes” samedi à Paris et dans les grandes villes 

Laurent-Franck Liénart, avocat spécialiste de la défense des policiers, a lancé un appel à la maîtrise de soi sur les réseaux sociaux à l’adresse des forces de l’ordre, car “un tir avec la situation sociale de notre pays aurait des conséquences qu’on ne maîtriserait pas”, prévient-il.

franceinfo : Y a- t-il selon vous un risque de dérapage ce samedi ?

Laurent-Franck Liénart : J’ai reçu beaucoup de demandes de conseils juridiques sur la possibilité pour les forces de l’ordre aujourd’hui d’ouvrir le feu s’ils sont pris à partie, s’ils se font tirer dessus ou menacer par des gens avec des armes. Je leur ai dit que la légitime défense s’applique et qu’ils peuvent faire usage de leur arme administrative, mais j’ai aussi appelé à beaucoup de sang-froid. Un tir avec la situation sociale de notre pays aurait des conséquences qu’on ne maîtriserait pas.

franceinfo : Les policiers ont-ils été surpris par l’ampleur des violences samedi dernier ?

Laurent-Franck Liénart : Les violences qu’ils ont subies la semaine dernière étaient véritablement inimaginables, même ceux qui ont vécu les pires émeutes de nos quartiers en 2005-2007 m’ont dit que cela n’avait rien à voir. Samedi, on a vécu un déchaînement de violences contre les policiers avec une vraie volonté de faire mal, une vraie volonté de tuer. Si les policiers sont de nouveau confrontés à ça, cela risque d’avoir des conséquences dramatiques. C’est ce qu’ils m’ont dit.

franceinfo : Des leçons ont-elles été tirées depuis ?

Laurent-Franck Liénart : Ils vont aller plus au contact. Ce sont des gens aguerris qui sont très professionnels. S’ils vont au contact, c’est eux qui vont l’emporter (…) Les forces de l’ordre, ce n’est pas fait pour rester et recevoir des pavés. Les forces de l’ordre, c’est fait pour appliquer la force dans un cadre légal. Si on les laisse aller au contact, c’est eux qui vont l’emporter et donc ils vont pouvoir remettre rapidement de l’ordre.


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :