Publicités

VIDEO. “Elles sont belles à tout âge” : Yann Moix se défend après la polémique sur les femmes de plus de 50 ans

Invité sur le plateau d'”On n’est pas couché”, l’écrivain a notamment cité un entretien accordé au magazine “Technikart”, trois semaines avant celui de “Marie Claire”. Il explique que son rapport aux femmes de son âge est d’ordre personnel et lié à son incapacité à accepter son propre vieillissement. 

Yann Moix a eu l’occasion de revenir sur la polémique née de son entretien au magazine Marie Claire, dans lequel il expliquait être “incapable d’aimer une femme de 50 ans”. Invité sur le plateau d'”On n’est pas couché”, samedi 12 janvier, l’ex-chroniqueur de l’émission a notamment cité un autre entretien accordé trois semaines plus tôt au magazine Technikart. “Les femmes de 50 ans, il y en a qui sont merveilleusement belles – toutes les femmes sont belles à tout âge”, déclarait l’écrivain, avant d’évoquer la difficulté d’accepter son âge.

C’est un problème personnel : ne pas pouvoir accepter son âge à soi. Mais j’accepte très bien l’âge des autres ! Je ne dirai jamais qu’une femme de 50 ans n’est pas désirable, pas belle, ce serait une aberration.Yann Moixdans le magazine “Technikart”

Après avoir relu à l’antenne un extrait de cet entretien à Technikart, Yann Moix s’est une nouvelle fois justifié sur ses propos. “Je n’arrive pas à désirer des femmes de mon âge, a repris l’écrivain. Ce n’est pas quelque chose qui est enviable. C’est quelque chose d’assez triste finalement parce que je m’aperçois qu’étant une sorte d’adolescent attardé, je n’ai pas accès à une partie de la vie qui en fait la richesse, qui est de quitter cette obsession du vieillissement du corps, pour accepter toutes les formes de la vie possibles.”

Les déclarations de Yann Moix dans Marie Claire avaient suscité un torrent de réactions Selon l’écrivain, il n’y a pourtant pas lieu à polémique. “Je ne présenterai pas d’excuses parce que je n’ai voulu blesser personne, a-t-il conclu. Je ne peux pas être responsable de mes inclinations, de mes penchants et de mes goûts. Je suis enfermé dedans comme tous les individus, comme tout un chacun. Il n’y a pas de tribunal du goût.”


Continuer à lire sur le site France Info

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :