Ligue 2 : le match Metz-Guingamp temporairement interrompu par l’arbitre, mis en danger par un supporter

Le match de la 8e journée de Ligue 2 entre Metz et Guingamp a été un temps arrêté, lundi, alors que l’arbitre a appelé les deux équipes à rejoindre les vestiaires, craignant pour sa sécurité. Le match a finalement repris, et l’EAG l’a emporté (3-6).

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 12/09/2022 22:23 Mis à jour le 12/09/2022 23:20

Temps de lecture : 1 min.

Scénario surréaliste à Saint-Symphorien. La rencontre Metz – Guingamp, comptant pour la 8e journée de Ligue 2, a été arrêté près d’une demi-heure, lundi 12 septembre, alors que les deux équipes ont été renvoyées aux vestiaires par l’arbitre de la rencontre, Pierre Gaillouste, à l’heure de jeu. Le corps arbitral a estimé que sa sécurité n’était plus assurée lors de l’intrusion d’un supporter, alors que les Messins venaient d’être réduits à huit après un troisième carton rouge. La rencontre a été interrompue à 3-3, score déjà acquis avant la mi-temps. Le jeu a repris à 22h30.

Tout a dérapé à la 58e minute, quand un spectateur a fait irruption sur la pelouse pour confronter l’arbitre, comme l’a confirmé l’entraîneur guingampais Stéphane Dumont à BeIN Sports. Quelques secondes plus tôt, le club local perdait un troisième joueur, Danley Jean-Jacques, exclu pour un tacle assassin.

L’atmosphère s’était déjà sérieusement tendue en première période alors que Kiki Kouyaté, pour une faute et des mots échangés avec l’arbitre (30e), puis le gardien Alexandre Oukidja pour une sortie jugée mal maîtrisée (45e+2), avaient été renvoyés aux vestiaires.

Le FC Metz avait pourtant débuté idéalement le match en menant 3-1 après un quart d’heure de jeu. Mais les deux penalties sifflés par M. Gaillouste en faveur des visiteurs et l’expulsion plutôt sévère à l’encontre d’Oukidja a provoqué l’ire du public messin. La sécurité a dû être renforcée à la mi-temps du match pour encadrer le kop des supporters mosellans.

La rencontre s’est conclue sans nouveaux incidents, et par une large succès de l’EAG (3-6), grâce à trois buts superbes inscrits après la reprise du jeu sur des frappes lointaines. Guingamp monte au 6e rang, deux points devant sa victime du soir.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :