Allemagne : Olaf Scholz veut une réforme du marché de l’électricité dès « cet hiver » dans son pays

Une réforme du système qui fixe les prix de l’énergie, réclamée de longue date par la France, fait désormais quasiment consensus au sein de l’Union européenne, où le sujet est actuellement débattu.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 13/09/2022 11:45 Mis à jour le 13/09/2022 12:11

Temps de lecture : 1 min.

Vite, une réforme. Le chancelier allemand a annoncé, mardi 13 septembre, vouloir une réforme du marché de l’électricité applicable « dès cet hiver » dans son pays, afin de contribuer à faire baisser les prix et réduire les profits du secteur en pleine crise énergétique. Ce sujet est actuellement débattu au niveau européen et la réforme souhaitée par Berlin est proposée « en coordination » avec l’UE. Celle-ci doit « s’appliquer à grande vitesse », a déclaré Olaf Scholz dans un discours devant des chefs d’entreprise allemands.

« Il est inconcevable que (…) ceux qui produisent de l’électricité avec l’énergie éolienne, l’énergie solaire ou le charbon (…) fassent des bénéfices supplémentaires parce que le prix est déterminé en fonction de l’électricité produite avec le gaz. »

Olaf Scholz, chancelier allemand

lors d’un discours

Sur le marché européen, c’est le prix de revient de la dernière source d’électricité mobilisée pour répondre à la demande, souvent les centrales au gaz, qui détermine le prix qui s’impose à tous les opérateurs du continent. Or, le prix du gaz s’est envolé, dans le sillage de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, entraînant avec lui celui de l’électricité.

Une réforme de ce système, réclamée de longue date par la France mais qui divisait les Vingt-Sept, fait désormais quasiment consensus au sein de l’UE. La Commission européenne propose notamment de confisquer les superprofits du nucléaire et du renouvelable, pour les redistribuer aux entreprises les plus vulnérables. La proposition allemande est « quasiment la même » que celle de la Commission, a précisé Olaf Scholz.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :