L’Arménie accuse l’Azerbaïdjan d’occuper son territoire après de nouveaux combats meurtriers

Au moins 105 militaires arméniens ont été tués dans ces nouveaux affrontements. L‘Azerbaïdjan annonce de son côté 50 soldats tués dans ses rangs.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 14/09/2022 21:44

Temps de lecture : 1 min.

Au deuxième jour de l’escalade militaire entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, les fragiles pourparlers de paix sont en péril. L’Arménie a accusé mercredi 14 septembre l’Azerbaïdjan d’occuper de nouveaux territoires arméniens. « L’ennemi qui occupe depuis mai 40 km2 de terres arméniennes en occupe maintenant 10km2 de plus », a dénoncé le Premier ministre, Nikol Pachinian.

Au moins 105 militaires arméniens ont été tués dans ces affrontements, qui ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi, a précisé le chef du gouvernement arménien. De son côté, l’Azerbaïdjan a annoncé 50 soldats tués dans ses rangs. Ces affrontements sont les plus intenses depuis la guerre survenue en 2020, perdue par l’Arménie, qui avait fait plus de 6 500 morts.

La Russie, puissance régionale qui considère le Caucase comme son pré carré, avait annoncé une trêve dès mardi matin, mais les deux camps se sont aussitôt accusés de l’avoir violée. Le ministère de la Défense arménien a affirmé mercredi que Bakou « avait repris ses attaques avec de l’artillerie, des mortiers et des armes de gros calibre dans les directions de Djermouk, Verin Chorja », deux localités arméniennes près de la frontière azerbaïdjanaise.

Le ministère de la Défense azerbaïdjanais a affirmé pour sa part que les forces arméniennes avaient bombardé pendant la nuit ses « positions dans les zones de Kelbajar et Latchine ». Bakou a également accusé les forces arméniennes de tirer à l’obusier sur trois villages azerbaïdjanais. L’Arménie a démenti ces accusations.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :