Mort de l’ex-procureur Kenneth Starr, bête noire de Bill Clinton

Publié le : 14/09/2022 – 08:06

L’ancien procureur qui avait enquêté sur Bill Clinton dans l’affaire Monica Lewinski avait 76 ans. Il laisse des souvenirs assez peu consensuels. 

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Pour ses détracteurs, il était un enquêteur partisan, qui au-delà du respect de la loi, était obsédé par une certaine morale, en particulier sexuelle. Pour ses admirateurs, il était un héros pour s’être attaqué à un président indécent, qui avait souillé le Bureau ovale par son comportement.

Avant tout cela, Kenneth Starr était un juriste brillant qui avait vendu des bibles en faisant du porte-à-porte afin de payer ses études pour devenir juge puis procureur. C’est en enquêtant sur une affaire immobilière en Arkansas, l’affaire Whitewater, qu’il avait découvert la relation adultère entre le président Bill Clinton et la stagiaire de la Maison Blanche Monica Lewinski. Bill Clinton avait nié et donc menti, ce qui avait conduit à sa destitution par la Chambre des représentants avant son acquittement par le Sénat.

Un avocat de Trump

Kenneth Starr disait regretter d’avoir eu à traiter cette affaire de sexe et de pouvoir, qui avait passionné le pays et le monde, tout en disant n’avoir pu faire autrement.

En 2020, il était revenu sur la scène publique en faisant partie de l’équipe d’avocats de Donald Trump pour son premier procès en destitution. Il dénonçait l’utilisation de l’impeachment à des fins partisanes. C’était après avoir été démis de ses fonctions de président de l’université Baylor au Texas. L’équipe de direction n’avait pas traité avec tout le sérieux requis des accusations contre des membres de l’équipe de football de l’établissement. Des accusations d’inconduite sexuelle. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :