Crise énergétique : on vous explique comment fonctionne « Ecowatt », l’outil sur lequel mise RTE pour éviter les coupures d’électricité cet hiver

C’est le « Bison futé du système électrique« , selon les mots de la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Lors d’une conférence de presse mercredi 14 septembre, Xavier Piechaczyk, président du directoire du gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE), a présenté en détails EcowattLe dispositif, qui donnera la « météo » de l’énergie, devra également encourager les consommateurs à réduire leur consommation d’énergie, en période de restriction d’approvisionnement d’électricité et de production nucléaire faible. Franceinfo revient en cinq questions sur le fonctionnement de cet outil destiné à informer et alerter les Français.

1Quelles sont les informations fournies par cette « météo » de l’énergie ?

Grâce à ce dispositif, les usagers inscrits sur la plateforme monecowatt.fr peuvent voir en temps réel le niveau d’électricité disponible dans le pays, grâce à un système de « météo » à trois couleurs : vert (« consommation normale »), orange (« système électrique tendu ») et rouge (« système électrique très tendu »). Ecowatt présente des prévisions de consommation sur les trois jours à venir, ainsi que le détail, heure par heure, des périodes de tension.

Dans le cas d’une consommation qui vire au rouge, « des coupures sont inévitables si nous ne baissons pas notre consommation », prévient RTE. Le but est d’éviter ces fameux délestages. Plusieurs scénarios sont à l’étude pour anticiper les prochains mois, mais en cas d’hiver très froid et d’approvisionnement « dégradé », des alertes Ecowatt rouges pourraient être activées une trentaine de fois, précise RTE. Le gestionnaire du réseau de transport électrique se veut cependant rassurant : « En aucun cas, la France ne court un risque de ‘black-out’. »

2Comment les Français seront-ils avertis de la nécessité de réduire leur consommation ?

Comme une alerte météo, une alerte rouge sera diffusée via l’application Ecowatt, ou par SMS et mail, à condition d’être inscrit à l’« alerte vigilance coupure »

Si les prévisions de consommation prédisent une période de tension, une première alerte sera envoyée pour prévenir les utilisateurs et leur permettre d’adapter leurs usages en conséquence. Les abonnés d’Ecowatt recevront ensuite une seconde alerte, si les prévisions se confirment. Cette fois, avec les heures précises où ils seront invités à faire des économies d’énergie, précise France Inter.

A ce jour, seules 100 000 personnes sont inscrites sur la plateforme. Ces alertes pourraient donc être ensuite plus largement diffusées par les médias et les fournisseurs d’énergie, à l’attention des collectivités, des entreprises et des ménages. 

3Quels seront les écogestes suggérés ?

En période de tension du réseau, les Français inscrits seront encouragés, sur la base du volontariat, à adopter des petits gestes du quotidien afin de réduire leur consommation électrique. Ces recommandations valent notamment pour les pics de consommation : le matin entre 8 heures et 13 heures et le soir entre 18 heures et 20 heures. Sur son site, Ecowatt suggère par exemple de baisser le chauffage lorsque l’on quitte son logement, de fermer ses volets à la tombée de la nuit ou en cas d’absence en hiver, de couvrir les casseroles en cuisinant, d’éviter de charger son téléphone portable à certaines heures, de limiter le nombre de lumières allumées dans une pièce ou encore d’éteindre sa box internet en cas d’absence.

« Si tous les foyers français éteignaient une ampoule, cela permettrait d’économiser jusqu’à 600 MW à l’échelle du pays, soit la puissance d’une centrale au charbon ; ou l’équivalent de la consommation de 600 000 habitants », assure RTE. 

4Les entreprises sont-elles concernées par Ecowatt ?

Lors de son lancement national en 2020, Ecowatt était uniquement destiné aux particuliers. Le dispositif est cependant élargi aux entreprises cet hiver. « Notre standard est saturé d’appels d’entreprises qui veulent signer des conventions Ecowatt », a déclaré mercredi Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE.

Plusieurs dizaines d’entreprises comme Carrefour, La Poste et Schneider ont déjà signé le partenariat avec Ecowatt. Les fournisseurs d’énergie EDF, TotalEnergies et Engie se sont aussi engagés à prévenir leurs clients d’éventuelles tensions sur le réseau.

5Le dispositif a-t-il déjà été utilisé ?

Le système est testé depuis plusieurs années en Bretagne et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le dispositif est devenu national en 2020. Un signal d’alerte orange a d’ailleurs déjà été déclenché le 4 avril, au cours d’une journée très froide, ce qui avait permis d’économiser environ 800 MW, d’après les données de RTE. « Un degré sous les normales de saison, c’est une consommation qui augmente de 2 400 MW, soit l’équivalent de trois réacteurs nucléaires d’une puissance de 900 MW », souligne RTE.

Un système identique pour communiquer sur la situation du marché du gaz, conçu par GRTgaz, devrait également rapidement voir le jour. Il sera lancé « courant octobre », a annoncé mercredi le directeur général du gestionnaire du réseau de transport de gaz, Thierry Trouvé.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :