Ligue des champions : décevant, le PSG s’en sort encore grâce à Messi, Mbappé et Neymar contre le Maccabi Haïfa

En moins de deux mois, Israël aura vu deux versions du Paris Saint-Germain. Sept semaines après la victoire étincelante du PSG lors du Trophée des champions contre Nantes (4-0), à Tel-Aviv, le club de la capitale a déçu dans le stade Sammy Ofer de Haïfa, mercredi 14 septembre, à l’occasion de la deuxième journée de la Ligue des champions. Jamais réellement à leur meilleur niveau, et rapidement menés au score, les Parisiens s’en sont encore tirés grâce à des buts de Kylian Mbappé, Lionel Messi et Neymar.

Le réveil de Messi a sonné le glas des espoirs du Maccabi, qui a failli profiter de l’apathie des Parisiens au retour des vestiaires pour prendre à nouveau l’avantage, avec trois situations dangereuses (49e, 52e, 58e). La Pulga a remis le PSG sur les bons rails, en se procurant deux occasions nettes, sauvées in extremis par Josh Cohen, le gardien de Haïfa. C’est lui, surtout, qui a parfaitement lancé Mbappé sur le but du 2-1, qui a permis à son équipe de prendre l’avantage (69e).

Mbappé, comme Messi et Neymar, avaient vécu une première période difficile. Il faut dire que les joueurs du PSG ont débuté le match avec un rythme de sénateur, bien loin de ce qu’attend un entraîneur. Christophe Galtier a dû bouillonner depuis sa zone technique en voyant la faible intensité mise sur le terrain par ses protégés, comme gênés par la chaleur du soir à Haïfa et cette pelouse sèche. Le PSG s’est pourtant procuré les deux premières situations du match, gâchées par un Mbappé particulièrement maladroit ce soir (2e, 11e), hormis son but.

Aussi suffisant offensivement que défensivement, Paris a cédé après une erreur de relance, Tjaronn Chery coupant le centre de Dolev Haziza (24e). Un but, suivi d’une frayeur moins de dix minutes plus tard avec celui inscrit par Frantzdy Pierrot, finalement annulé pour une position de hors-jeu (33e). Un avertissement qui a finalement fait réagir les Parisiens, revenus à égalité grâce à l’opportunisme de Messi (37e).

Ce scénario n’a pour autant pas relancé l’enthousiasme des joueurs de Galtier, qui ont souffert face aux champions d’Israël en titre. Le milieu à deux Vitinha-Marco Verratti, convaincant contre la Juventus Turin la semaine dernière, a été insuffisant, malgré la passe décisive de l’Italien en fin de match pour Neymar (88e), au même titre que les pistons Nordi Mukiele et Nuno Mendes. De son côté, le trio Mbappé-Messi-Neymar a mis plus d’une heure à se trouver enfin.

Paris pourra aussi remercier Gianluigi Donnarumma, vigilant à plusieurs reprises (11e, 45+2e, 49e, 90+5e). Car, statistiquement, le Maccabi Haïfa a fait mieux que résister au PSG (13 tirs partout). Mais c’est la tendance qui se dessine depuis une semaine et la deuxième période décevante contre la Juventus : Paris traverse son premier coup de mou de la saison, tout en parvenant pour le moment à s’en sortir. Avec ce succès contre le Maccabi Haïfa, le PSG met fin à une série de cinq matchs consécutifs sans victoire à l’extérieur en C1.

Le club de la capitale compte surtout pris six points après deux journées et occupe la première place du groupe H, à égalité avec le Benfica Lisbonne, vainqueur sur la pelouse de la Juventus (2-1). Le club parisien est bien lancé pour sa qualification en huitièmes de finale mais devra bien gérer sa double confrontation début octobre face au club portugais pour prendre une option sur la première place de la poule. Avant cela et la trêve internationale à venir, le PSG devra montrer un meilleur visage dimanche, sur la pelouse de l’Olympique lyonnais.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :