Actu365

Chantage à la vidéo intime à Saint-Étienne : des élus de la métropole demandent la mise en retrait de Gaël Perdriau

Publicités

Une quinzaine d’élus a quitté une réunion métropolitaine, jeudi 15 septembre, en protestation après les révélations sur le chantage à la vidéo intime du président de la métropole de Saint-Étienne Gaël Perdriau.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 16/09/2022 13:28 Mis à jour le 16/09/2022 13:45

Temps de lecture : 1 min.

Des élus de la métropole de Saint-Étienne demandent la mise en retrait de leur président Gaël Perdriau, également maire de Saint-Étienne, indique France Bleu Saint-Étienne Loire. En pleine séance jeudi soir, une partie d’entre eux a quitté la première réunion métropolitaine qui se tenait depuis les révélations de Mediapart sur le chantage à la vidéo intime. Face au scandale, l’élu LR affiche sa « détermination » à rester en place à la mairie et à la métropole.

Ils sont une quinzaine d’élus de tous bords à avoir quitté la salle au nom de l’intérêt commun et de la continuité des services, face à la volonté du maire de Saint-Étienne de continuer à siéger à la tête de la Métropole. Gaël Perdriau avait commencé la séance en évoquant l’affaire dans laquelle il est mis en cause et en demandant aux élus de s’exprimer sur le sujet.

>> Chantage à la vidéo intime à Saint-Étienne : une centaine d’agents municipaux manifestent dans l’hôtel de ville

« Ils ne souhaitent pas être assimilés au ‘tous pourris’ et on fait part de leur désapprobation », a expliqué ce vendredi 16 septembre, le premier vice-président LR de la métropole Hervé Reynaud, pour qui Gaël Perdriau est « toujours légitime à son poste » de président de la collectivité.

Le groupe d’élus qui a quitté la salle jeudi a par ailleurs demandé le départ de l’actuel directeur de cabinet de Gaël Perdriau à la mairie et à la métropole, Pierre Gauttieri, également mis en cause dans l’affaire. Ils n’ont toutefois pas encore adopté de position commune vis-à-vis du président de la métropole et ne savent pas à ce jour s’ils se présenteront au prochain conseil métropolitain prévu le 29 septembre prochain.


Continuer à lire sur le site France Info

Quitter la version mobile