Guerre en Ukraine : attention à ces images censées montrer « 35 kilomètres de bouchons » à la frontière entre la Finlande et la Russie

Les Russes fuient-ils en masse vers la Finlande depuis mercredi, jour de l’annonce de la mobilisation partielle décrétée par Vladimir Poutine pour aller combattre en Ukraine ? C’est ce que tend à montrer une vidéo qui tourne beaucoup sur les réseaux sociaux. On voit une file de voitures à l’arrêt dans un embouteillage à la frontière sud de la Finlande et le message affirme que le bouchon fait 35 kilomètres de long. En clair : il y aurait un exode massif des Russes. Mais c’est aller un peu vite en besogne.

Il n’y a pas eu 35 kilomètres de bouchons ce jour-là. Ce sont les garde-frontières finlandais eux-mêmes qui le disent sur leur compte officiel Twitter :

Les garde-frontières affirment aussi que la vidéo en question est sortie de son contexte. Et c’est vrai, puisqu’elle a été publiée une première fois en début de semaine sur YouTube, soit deux jours avant l’annonce de Vladimir Poutine. 

Les garde-frontières précisent aussi que la situation au poste-frontière n’a pas changé « de manière alarmante » ces derniers jours, même si les passages se sont « intensifiés ». Ils ont compté qu’environ 4 800 Russes sont entrés en Finlande sur la journée de mercredi, contre un peu plus de 3 000 une semaine plus tôt. Les garde-frontières renvoient aussi vers leur webcam, qui suit en permanence le trafic. On peut voir que le nombre de voitures sur la journée de mercredi reste limité, hormis dans la soirée, ou l’on constate un pic de quelques heures. En clair, il y a bien plus de trafic, mais pas d’immenses bouchons. 

Actuellement, la Finlande est le seul membre de l’Union européenne, frontalier avec la Russie, qui laisse encore passer des citoyens russes munis de visas, contrairement à la Pologne et aux trois pays baltes qui viennent de fermer leurs frontières. 

Cependant, la Finlande pourrait suivre, puisque l’arrivée de Russes sur son territoire, notamment cet été, a agacé l’opinion publique. Résultat : le pays nordique a déjà divisé par dix le nombre de visas accordés depuis le mois de septembre et il pourrait donner un tour de vis supplémentaire dans les prochains jours. 

En attendant, quand les Russes passent la frontière et arrivent dans la première grande ville finlandaise, ils sont accueillis au son de l’hymne ukrainien diffusé, tous les jours par haut-parleurs du haut de la mairie. 

Comment permettre à chacun de mieux s’informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :