Entre larmes et derniers gestes de classe, Roger Federer a fait ses adieux au tennis professionnel

La légende a quitté les courts sur un revers. Après avoir annoncé sa retraite le 15 septembre dernier, Roger Federer, associé en double à Rafael Nadal, a disputé et perdu le dernier match de sa carrière face au duo Frances Tiafoe – Jack Sock (4-6, 7-6, 11-9), vendredi 23 septembre pour le compte de la Laver Cup 2022. Une conclusion dans un sens frustrante, mais surtout pleine de suspense et à la hauteur de la symbolique que portait ce rendez-vous. La cérémonie chargée en émotions qui a suivi le dernier échange a parachevé ces instants à jamais historiques.

Dans une O2 Arena de Londres pleine à craquer et qui n’avait d’yeux que pour le Suisse, le tandem « Fedal » a pris beaucoup de plaisir à célébrer le crépuscule de l’Helvète. Pour leur dernière, les deux rivaux et amis ne se sont pas contentés de jouer un jubilé. Mais ils ont fait honneur à l’immense carrière de Federer en s’arrachant jusqu’au terme d’un super tie-break truffé de points de très haut niveau de la part des deux paires. Le tout dans une ambiance bonne enfant, entre joueurs hilares et public aux anges.

À 41 ans, le Suisse n’était évidemment pas à son sommet physique, 15 mois après sa dernière rencontre officielle, un quart de finale perdu à Wimbledon. Mais il s’est montré encore fringant techniquement, servant impeccablement et n’ayant rien perdu de ses réflexes au filet. A se demander même si le meilleur joueur du match n’était pas celui qui en vivait le dernier de sa vie de tennisman. Le vétéran Federer a même eu un brin de chance digne d’un débutant dès le troisième jeu, en faisant passer la balle dans le minuscule trou entre le poteau et le filet, l’équivalent du chat d’une aiguille à l’échelle d’un court de tennis. Un coup à la « Roger » en somme.

Les deux fautes de Jack Sock à la volée pour offrir le premier set sur leur première opportunité à Federer et Nadal, le break concédé sur la mise en jeu de l’Espagnol dans le deuxième set, l’égalisation du Team World à la fin de cette première journée de la Laver Cup (2-2)… Tout cela ne restera que purement anecdotique. Car ce match restera bien dans les annales comme un au revoir réussi à Roger Federer. Le corps meurtri, trop pour pouvoir lutter sur toute la durée d’une saison ou même d’un tournoi, Federer aurait difficilement pu espérer une meilleure fin que celle d’un match où rien ne lui aura été offert, si ce n’est un bon et beau moment de tennis. L’image d’un champion encore immense, loin d’un ex-cador un peu has been.

C’est ainsi que se referme un chapitre entier de l’histoire du tennis, avec 20 tournois du Grand Chelem, six Masters et 28 Masters 1000. Revivez cette soirée qui restera assurément comme un des temps forts de l’année sportive, et plus largement dans les annales du sport. Car il y aura bien un avant, et un après Roger Federer.



Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :