DIRECT. Guerre en Ukraine : Moscou durcit les peines contre les déserteurs

Ce qu’il faut savoir

Tour de vis en Russie. En pleine mobilisation de ses réservistes pour aller combattre en Ukraine, Moscou a durci, samedi 24 septembre, les peines encourues par les déserteurs. Au moins 710 personnes ont été interpellées dans 32 villes, dont près de la moitié à Moscou, lors de manifestations pour s’opposer à la mobilisation partielle, selon l’ONG OVD-Info. Suivez notre direct.

De nouvelles lois pour faciliter la mobilisation. Vladimir Poutine a signé des amendements prévoyant jusqu’à 10 ans de prison pour les militaires qui désertent ou refusent de combattre. Il a également facilité l’accès à la nationalité russe pour les étrangers qui s’engagent au moins un an dans l’armée. Moscou cherche par tous les moyens à recruter plus d’hommes pour combattre en Ukraine.

 Poutine « envoie des citoyens à la mort » sciemment. « Le pouvoir russe comprend parfaitement bien qu’il envoie ses citoyens à la mort », a déclaré en russe Volodymyr Zelensky, appelant les troupes russes à se rendre. « Vous serez traités de manière civilisée… Personne ne connaîtra les circonstances de votre reddition », a affirmé le président ukrainien.

Le chef de la logistique russe limogé. Moscou a par ailleurs annoncé samedi avoir remplacé son chef de la logistique militaire, un point faible de son offensive en Ukraine, lancée il y sept mois jour pour jour. Le général Dmitri Boulgakov, vice-ministre de la Défense, a été transféré à un « autre poste » et remplacé par le colonel général Mikhaïl Mizintsev.

 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :