Le groupe Amazon revendique avoir réalisé 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France en 2021

Alors qu’il est souvent accusé de minimiser ses revenus pour payer moins d’impôts, le groupe américain a assuré qu’il avait payé « plus de 470 millions d’euros » de « prélèvements directs ».

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 28/09/2022 22:11

Temps de lecture : 1 min.

Malgré le fait que son implantation soit contestée localement, le géant américain Amazon poursuit sa croissance en France : son chiffre d’affaires y a progressé de plus de 23% en 2021, à 9 milliards d’euros, a-t-il révélé mercredi 28 septembre, assurant en outre avoir payé « plus de 470 millions d’euros » de « prélèvements directs ».

Le groupe communique chaque année depuis 2018 sur les « prélèvements obligatoires correspondant » à ses activités en France. Pour 2021, il revendique donc 470 millions d’euros de prélèvements directs, comptabilisant ainsi l’impôt sur les sociétés, les cotisations patronales, et les impôts locaux, contre 310 millions un an plus tôt.

Amazon estime en outre que plus d’un milliard d’euros de prélèvements obligatoires sont « liés aux activités d’Amazon en France », un chiffre prenant par exemple en compte les impôts des vendeurs tiers ou des sous-traitants, ainsi que les charges sociales et la TVA.

Concernant le chiffre d’affaires réalisé en France, de 9 milliards d’euros contre 7,3 milliards d’euros un an plus tôt, il ne doit pas être confondu avec le volume d’affaires qui correspond à l’ensemble des ventes réalisées en France par le groupe, sur lequel il ne communique pas. Le chiffre d’affaires correspond aux ventes réalisées par le groupe en propre, par les commissions qu’il prend sur les ventes réalisées par des tiers sur sa place de marché en ligne (« marketplace », 55% de ses ventes) et par son activité de cloud (Amazon Web Services).

Le directeur général d’Amazon France Frédéric Duval a en outre indiqué lors d’un point presse mercredi que le groupe compterait 18 500 salariés en CDI en France à fin 2022, dont 3 000 postes ont été créés en 2022. Le groupe revendique 16 milliards d’euros investis dans ses activités en France entre 2010 et 2021.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :