VIDEO. L’impressionnant dynamitage d’un bâtiment du Port du Rhin à Strasbourg

Un bâtiment de 10.000 tonnes dynamité avec 200kg d’explosifs ! C’est ce qui vient de se produire jeudi 29 septembre, à Strasbourg. L’ancienne maïserie du quartier du Port du Rhin a été démolie peu après 15 heures.

Ce jeudi 29 septembre peu après 15 heures, les imposantes structures de 48 mètres de haut se sont effondrées dans un fracas de poussière. Elles composaient l’ancienne maïserie construite en 1956, inoccupée depuis 2017. Le bâtiment était situé dans le quartier du port du Rhin à Strasbourg (Bas-Rhin).

Pour procéder à la destruction contrôlée, l’entreprise de démolition a dû suivre plusieurs étapes. « Le chantier de dynamitage du bâtiment a pris six mois. Il fallait d’abord préparer l’édifice, en procédant au curage. C’est-à-dire enlever les meubles, le mobilier, retirer l’amiante et enfin retirer les murs non-porteurs puis ceux qui sont porteurs. Ce n’est qu’après tout cela qu’on installe les points de minage dans les poteaux, pour placer la dynamite et qu’on les relie à des détonateurs« , nous indique Christophe Dietrich, le chef d’entreprise.

La cave, le rez-de-chaussée ainsi qu’une partie du premier étage ont été minés, pour « pouvoir coucher le bâtiment de la même façon qu’on abat un arbre« . « Le dynamitage était plus avantageux que la destruction avec une pelle à grand bras : il faudrait sinon un engin tellement gros et tellement coûteux« , ajoute-t-il.

Particularité de l’opération : elle s’est déroulée dans un milieu urbain et dense. « Le plus compliqué dans ce genre d’opération, c’est l’environnement : même s’il s’agit davantage d’une zone industrielle, il y a tout de même des bâtiments autour. Il faut être sur de la bonne zone de chute et puis faire en sorte que l’onde de choc n’abime rien autour », souligne Jérôme Pécon, artificier. 

Au final, le dynamitage s’est fait sans problème. « Finalement, tout s’est bien passé et le bâtiment est tombé comme on le souhaitait, dans le sens voulu. Le bâtiment a été guidé par la détonation et la disposition des charges explosives« , continue l’employé. Le site de l’ancienne maïserie va pouvoir connaître une nouvelle vie. Il a été racheté par l’entreprise de transport Chalot. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :