Rencontre entre Emmanuel Macron et Olaf Scholz : « La relation franco-allemande est indispensable », estime Jean-Marc Ayrault

L’ancien Premier ministre se félicite du déjeuner de travail entre Emmanuel Macron et Olaf Scholz, le chancelier allemand. Il « permettra de mieux comprendre, de mieux cerner les enjeux et de chercher ensemble une solution » aux crises énergétique et sécuritaire actuelles.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 26/10/2022 09:10 Mis à jour le 26/10/2022 10:51

Temps de lecture : 2 min.

« La relation franco-allemande est indispensable pour la construction européenne », martèle mercredi 26 octobre sur franceinfo Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, alors qu’Emmanuel Macron doit recevoir le chancelier allemand Olaf Scholz pour un déjeuner de travail. Il assure que « les solutions durables sont européennes et ne peuvent pas être que nationales ». Pour Jean-Marc Ayrault, « si les solutions ne sont pas européennes, le risque c’est une division de l’Europe » qui profitera, selon lui au chef du Kremlin, Vladimir Poutine. L’ancien Premier ministre de François Hollande déclare ainsi espérer que cette rencontre entre Emmanuel Macron et Olaf Scholz « permettra de mieux comprendre, de mieux cerner les enjeux et de chercher ensemble une solution » aux crises énergétique et sécuritaire actuelles.

>> Prix du gaz, bouclier antimissile, avion de combat européen… Les cinq sujets de la discorde entre la France et l’Allemagne

Jean-Marc Ayrault plaide ainsi pour « une commande en commun de l’énergie » face aux menaces de pénuries qui pèsent sur l’hiver. L’ancien ministre des Affaires étrangères rappelle qu’au début de la crise sanitaire du Covid-19, « il y a eu une tentation dans un premier temps de se débrouiller tout seul, notamment sur la question des vaccins », mais qu’après une discussion franco-allemande, notamment, « ce qui l’a emporté, c’est l’unité et la commande en commun ». Jean-Marc Ayrault met en garde sur cette crise énergétique qui « touche particulièrement les Allemands, très angoissés parce que leur modèle économique, qui est un modèle industriel basé sur l’export, est en train de souffrir très fortement et durablement. Si on veut avancer ensemble, il faut d’abord écouter et comprendre l’autre », affirme-t-il.

L’ancien chef du gouvernement sous le quinquennat de François Hollande salue cette rencontre qui intervient après une série de dissensions. Un conseil des ministres franco-allemand prévu mercredi a été reporté « sans date », alerte Jean-Marc Ayrault. Il y voit dans cette annulation « une alerte à prendre au sérieux » et un élément « révélateur de la gravité de la crise que nous traversons ». Cette « crise est profonde et grave sur le plan de la sécurité avec la guerre en Ukraine », alerte Jean-marc Ayrault, d’autant plus qu’elle est doublée d’une « crise énergétique, d’une crise financière et d’une crise économique avec la récession qui s’annonce ». « Il y a tellement de choses à régler en même temps, qu’il y a des contradictions et des désaccords qui ne sont pas toujours faciles à surmonter d’un seul coup », précise Jean-Marc Ayrault.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :