Ligue des champions : le Barça et l’Atlético éliminés, arrêts de jeu dingues, Salah historique… Ce qu’il faut retenir des autres matchs de mercredi

Il valait mieux ne pas quitter son siège avant la fin, mercredi 26 octobre. À Tottenham, et encore plus à l’Atlético de Madrid, les derniers instants ont offert quelques minutes complètement folles. Mais qui n’ont pas souri aux clubs espagnols après les éliminations des Colchoneros mais surtout du FC Barcelone. À retenir aussi, la qualification de Liverpool avec un Mohamed Salah dans les annales du football européen.

Eliminé puis humilié : soirée cauchemar pour le Barça

Le FC Barcelone n’ira pas plus loin en C1 cette saison, malgré ses nombreux investissements estivaux. La victoire de l’Inter Milan, en début de soirée mercredi 26 octobre, a condamné les Blaugrana à la troisième place du groupe C, synonyme d’élimination. Et la soirée ne s’est pas mieux terminée, avec un revers cinglant à domicile, infligé par le Bayern Munich (0-3). Leur reversement en Ligue Europa, comme la saison passée (élimination en quart de finale par Francfort), est une bien trop maigre consolation, pour un club qui visait un retour marquant dans la principale compétition européenne.

Plus maître de son destin, le Barça n’a pu qu’assister, impuissant, à la promenade des Interistes face au Vikotria Plzen (4-0) à Giuseppe-Meazza. Les Nerazzurri ont vite plié le suspense avec deux buts de Henrikh Mkhitaryan (35e) et Edin Dzeko (42e) avant la mi-temps. Ce dernier s’est même offert un doublé après la pause (66e) et Romelu Lukaku (87e) a parachevé le travail des Interistes. Tout se sera joué finalement sur la double confrontation avec Barcelone, l’Inter l’emportant au match aller (1-0) avant d’aller chercher le match nul (3-3) au Camp Nou, le 12 octobre, dans un match complètement fou et qu’ils ont longtemps mené.

Les Milanais restent toutefois derrière le Bayern Munich, qui a verrouillé sa première place contre les Barcelonais. Les Bavarois ont été impitoyables face à une bête blessée, à l’agonie même défensivement. Sadio Mané, Eric-Maxim Choupo-Moting et Benjamin Pavard, dans les derniers instants, ont enfoncé le clou face à un public abattu et qui a scandé le nom de son ancienne gloire Lionel Messi à plusieurs reprises. À défaut de grands moments, il reste au moins la nostalgie en Catalogne.

L’Atlético prend lui aussi la porte au bout d’un suspense fou

Egalement en mauvaise posture, l’Atlético de Madrid ne s’en est pas mieux sorti. Les coéquipiers d’Antoine Griezmann ont été tenus en échec par Leverkusen (2-2) et voient les deux premières places qualificatives définitivement s’envoler, en faveur de Bruges et du FC Porto, large vainqueur en Belgique mercredi (0-4). Madrid y a cru jusqu’au bout, avec un penalty accordé à la dernière minute du temps additionnel, mais manqué par l’ancien Monégasque Yannick Ferreira Carrasco. Koke avait suivi mais a envoyé sa tête sur la barre, juste avant que Carrasco ne contre la dernière tentative cadrée des Colchoneros.

L’Atlético devra vite oublier ces derniers instants invraisemblables et assurer sa place en Ligue Europa lors de la dernière journée, à Porto.

Liverpool qualifié, Salah recordman du soir

Mohamed Salah confirme sa place dans les livres d’histoire du foot européen. Son but, celui de l’ouverture du score sur le terrain de l’Ajax Amsterdam, fait de lui le meilleur buteur africain de l’histoire des Coupes d’Europe, dépassant Didier Drogba et ses 50 réalisations. Dans le sillage de sa star égyptienne, Liverpool a validé sa place en huitièmes de finale, en s’imposant facilement (0-3) aux Pays-Bas.

Un but annulé in extremis et tout reste à faire dans le groupe de l’OM

La défaite de Marseille chez l’Eintracht Francfort n’est pas le seul match à avoir relancé le groupe D. Mené un temps par le Sporting, Tottenham a cru quelques minutes avoir arraché la victoire, grâce à Harry Kane sur le dernier ballon du match. Mais après de longues minutes de vérification, l’arbitrage vidéo a annulé la réalisation de l’avant-centre anglais pour un hors-jeu.

Le résultat final, 1-1, a fait enrager le technicien des Spurs, Antonio Conte, qui a été expulsé. Il permet surtout aux quatre équipes de croire encore en leur destin avant la dernière journée. Il faudra s’imposer pour se qualifier pour les huitièmes.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :