Tour de France femmes 2023 : un départ de Clermont-Ferrand, le Tourmalet et un chrono pour finir… Découvrez le parcours de la deuxième édition

Après une première édition réussie, le Tour de France femmes a dévoilé le détail de sa deuxième édition, jeudi 27 octobre. De nouveau placé dans le sillage de l’épreuve des hommes, avec un tuilage entre la dernière étape masculine et la première des femmes le 23 juillet prochain, le Tour de France femmes s’élancera cette année de Clermont-Ferrand. L’épilogue se jouera, lui, à Pau, une semaine plus tard. Après les Vosges en 2022, ce seront cette fois les Pyrénées qui seront à l’honneur pour savoir qui succédera à Annemiek van Vleuten.

Un parcours exigeant et ouvert

Parti des Champs-Elysées en 2022 pour la première édition de sa nouvelle mouture, le Tour de France femmes avait mis directement le cap à l’Est, pour rejoindre au bout de ses huit étapes la Planche des Belles Filles, sommet des Vosges. L’édition 2023 a choisi un autre terrain d’expression. En partant de Clermont-Ferrand, l’objectif est de rejoindre Pau, une semaine plus tard, en passant par les Pyrénées.

Le parcours du Tour de France femmes 2023

Construit presque sur la même structure qu’en 2022, avec plusieurs étapes accidentées avant la montagne pour finir, le Tour de France femmes confirme une recette qui a fonctionné et réuni les spectateurs. « L’idée est qu’on monte en pression vers la fin, et qu’on garde le plus de suspense possible. On a essayé de faire un parcours équilibré, et je pense qu’on y est arrivé« , dévoile sa directrice Marion Rousse. Avec de nombreuses côtes placées dans le final des six premières étapes, beaucoup de coureuses auront de quoi dynamiter la course jour après jour.

Un géant des Pyrénées pour changer de dimension

C’est sans doute la principale nouveauté de ce Tour de France femmes 2023 : le peloton va escalader un géant des Pyrénées, le col du Tourmalet, également lieu de passage des hommes en 2023. Si les ascensions de la Planche des Belles Filles et du Markstein en 2021 étaient déjà redoutables, elles sont sans commune mesure avec le Tourmalet, qui culmine à 2 110 mètres et a tout du col qui sacrera la gagnante de cette édition.

Précédé de l’exigeant col d’Aspin, le Tourmalet sera l’immanquable de cette course, et confirme les ambitions du Tour de France femmes pour sa deuxième édition. « On y va pas à pas, car il faut évoluer au même rythme que le cyclisme féminin évolue. Il a beaucoup évolué, mais il ne faut pas y aller trop vite non plus. Il faut faire très attention », tempère Marion Rousse.

Le profil de la 7e étape du Tour de France femmes 2023

Un contre-la-montre à Pau pour finir

Enfin, l’autre attraction sera la présence d’un contre-la-montre autour de Pau, ville d’arrivée finale de ce Tour de France 2023. L’organisation, qui a pris en compte les retours des coureuses à la suite de la première édition, a décidé d’ajouter un exercice solitaire pour conclure. « On ne l’a pas choisi n’importe où, puisqu’à Pau il y a des références avec le passage du Tour [troisième ville la plus visitée par le Tour derrière Paris et Bordeaux]« , explique la directrice de l’épreuve.

Le parcours de la 8e étape du Tour de France femmes 2023

Long de 22 kilomètres, il présentera une légère bosse au milieu, qui ne devrait pas perturber les favorites à la victoire finale au lendemain de l’étape du Tourmalet. « Il y a toujours cette idée de passerelle qu’on aime faire. C’est vraiment un choix sportif. On rêve qu’il soit décisif », conclut Marion Rousse.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :