VIDEO. Réseaux Poutine : « Complément d’enquête » révèle une tentative de manipulation de l’élection présidentielle de 2022

En exclusivité, une équipe de « Complément d’enquête » a pu suivre le travail de Viginum, la nouvelle cellule chargée par l’Etat français de contrer les ingérences numériques étrangères. A force de scruter les réseaux sociaux, ses agents ont mis au jour une étrange fausse campagne pro-Macron. Cet extrait révèle comment un proche du Kremlin est suspecté d’avoir attaqué l’élection présidentielle de 2022. 

Tout commence en mars 2022, quand les analystes de Viginum repèrent une page Facebook aux contenus bourrés de coquilles faisant la promotion du « préséident Macorn ». Puis, postées par le même compte, des visuels ressemblant à s’y méprendre à des affiches de campagne… qui ne font pas partie du set officiel du candidat. Ensuite, ce sont des dizaines de comptes qui font la promotion d’Emmanuel Macron… dans son dos. Ces pages ont été créées par grappes, quelques semaines avant le lancement de la campagne officielle, constate Viginum. En outre, ces comptes, basés en Afrique, ne fonctionnent jamais le week-end… 

Des dizaines de faux comptes pro-Macron basés en Afrique

Mais pourquoi créer ainsi une fausse campagne pro-Macron ? La réponse est donnée le 7 avril, trois jours avant le premier tour, par un média africain. NetAfrique révèle l’existence de ce réseau de comptes dans un article titré « Fièvre électorale en France : réseau africain de la propagande ». « En réalité, explique David Robert, responsable des opérations chez Viginum, c’est le début d’une campagne de médiatisation délibérée, avec un narratif très clair : afficher l’exploitation, l’utilisation par la France de fermes à trolls basées en Afrique. » Ces faux comptes pro-Macron auraient donc été lancés pour créer un scandale : le président français tricherait pour booster sa campagne.

Enfin, un dernier article, publié moins de 24 heures après la réélection du président français, a des airs de signature. Titré « Paris soudoie les Africains et crée des fermes à trolls pour soutenir l’image de Macron », il est publié sur le média russophone RIA FAN, appartenant au groupe Patriot Media. Celui qui détient ce groupe de presse n’est autre qu’Evguéni Prigogine, proche de Vladimir Poutine et par ailleurs chef de l’armée de mercenaires Wagner… Ce même Evguéni Prigogine accusé d’avoir perturbé les élections américaines via la « ferme à trolls » de Saint-Pétersbourg qu’il finançait en 2016… 

Extrait de « France : les réseaux Poutine« , un document à voir dans « Complément d’enquête » le 27 octobre 2022.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique « Magazines« .


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :