Vendée : l’entreprise Sodebo imprime les numéros d’appel d’urgence contre les violences familiales sur les emballages de ses produits

Ces numéros d’urgence seront étiquetés sur 35 millions de pizzas et salades. Une façon d’aider les victimes « qui ne savent pas vers qui se tourner », précise l’entreprise. 

Article rédigé par

Radio France

Publié le 28/10/2022 07:59

Temps de lecture : 1 min.

L’entreprise vendéenne Sodebo signe un partenariat avec la gendarmerie nationale pour aider à lutter contre les violences familiales et les violences numériques, rapporte vendredi 28 octobre France Bleu Loire Océan. Les numéros d’urgences 116 006 et 30 18 seront étiquetés sur 35 millions de pizzas et salades Sodebo. Ce partenariat avec la gendarmerie nationale doit durer six mois. Les premiers produits, les pizzas Dolce, sont sortis le 17 octobre. Ils seront suivis des salades, puis des produits PIZZ en novembre.

« C’est une façon d’apporter des solutions à des jeunes qui sont en grande difficulté à ce moment-là et qui ne savent pas vers qui se retourner« , explique Patricia Brochard, co-présidente de l’entreprise. Elle assure vouloir également venir en aide aux « parents confrontés à ce genre de situation sans savoir comment aider leurs enfants« . Patricia Brochard admet qu’il est difficile d’estimer l’efficacité d’une telle mesure.

« Même si ça aide, voire sauve, une ou deux personnes, ça donnera du sens à l’action »

Patricia Brochard, co-présidente de Sodebo

à France Bleu Loire Océan

C’est la deuxième fois que l’entreprise vendéenne signe un partenariat similaire avec la gendarmerie nationale. Lors du premier confinement, au printemps 2020, face à une recrudescence de violences conjugales, la gendarmerie de Montaigu contacte Sodebo, basée dans la même commune, pour lui demander de l’aide en imprimant sur l’emballage de ses pizzas le numéro d’urgence 39 19. « On est une entreprise familiale et on est trois femmes à sa tête, protéger les familles ça fait partie de nos valeurs », justifie à France Bleu Loire Océan la co-présidente de l’entreprise, Patricia Brochard.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :