Avant les législatives en Israël, le camp de la paix manifeste à Jérusalem

Publié le : 30/10/2022 – 01:26

Pour la cinquième fois en moins de trois ans et demi, les Israéliens vont se rendre aux urnes mardi prochain. Un scrutin qui s’annonce serré encore une fois. Un peu plus de 48 heures avant le vote, le camp de la paix en Israël a évoqué la mémoire du Premier ministre Yitzhak Rabin, assassiné il y a 27 ans. Des rassemblements dans les grandes villes du pays qui se sont transformés en meetings politiques.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Symboliquement, la voix de l’ancien Premier ministre israélien résonne place de Sion, à Jérusalem. C’est là que, quelques jours avant son assassinat, en novembre 1995, des slogans tels que « Mort à Rabin » avaient été scandés.

Samedi soir, à l’appel du Parti travailliste, ils étaient un millier à espérer des jours meilleurs, mais comme Rachel, sans trop y croire. « Ce qui s’est passé ici avant l’assassinat de Rabin, c’est quelque chose qu’on ne doit pas accepter, et ça revient en Israël », déplore-t-elle.

Les rassemblements à la mémoire de Yitzhak Rabin ont été avancés cette année pour se dérouler avant les législatives de mardi et mobiliser ainsi les militants du bloc du changement, en Israël.

Beaucoup de pessimisme pour le lendemain du scrutin. C’est le point de vue de Lilly, une retraitée qui est venue à ce rassemblement pour tenter de se rassurer. « Ces élections ne vont rien apporter de nouveau, il n’y aura pas de grand changement », prophétise-t-elle.

Selon les derniers sondages, les deux grands blocs politiques auront, cette fois encore, du mal à se départager. Mais on note cependant un léger avantage pour la droite de Benyamin Netanyahu.

►Écouter aussi : En Israël, la stabilité introuvable ?


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :