Manifestation anti-bassines à Sainte-Soline : qui sont les activistes qui militent contre le projet ?

Publié le 30/10/2022 21:26

Article rédigé par

L. Courté, P. Wursthorn, M. Jacob, E. Tymen, A. AlvarezFrance 2

France Télévisions

Environ 2 000 personnes sont toujours mobilisées à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres, dimanche 30 octobre. Elles souhaitent empêcher la construction de méga-bassines. Qui sont ces activistes déterminés à s’installer sur place ? 

Cagoulés, en bleu de travail et scie à la main, des activistes sectionnent des canalisations, dimanche 30 octobre. Elles alimentent selon eux la future réserve d’eau de Sainte-Soline (Deux-Sèvres). Qui sont ces militants, qui entendent s’installer sur ces terres agricoles ? Certains érigent une tour de guet, destinée à surveiller le chantier. « Nous allons pouvoir surveiller le retour potentiel des pelleteuses, si le gouvernement n’a pas encore compris notre message », confie un militant. 

Parmi les quelques milliers de personnes mobilisées, on trouve des habitués des actions coup de poing. Selon la préfecture, 400 habitués des « black blocs » et des mouvements violents seraient présents sur place, ainsi que des habitants de l’ancienne ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). « Il y a dix ans, on voulait nous expulser d’une petite zone de dix kilomètres sur deux, mais qui est très précieuse : un bocage, pour en faire un projet d’aéroport. Aujourd’hui on s’organise pour expulser la police d’un chantier de méga-bassine », explique un homme. 

Des profils de tous horizons sont également présents sur place. Parmi eux, de nombreux militants pour la cause écologiste, comme Jacques Maret, membre de France Nature Environnement, ou une enseignante venue de Bretagne avec sa fille de six ans. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :