Manifestation « anti-bassines » : environ 2 000 manifestants toujours sur place, nouvelle marche prévue à 14 heures

Les manifestants contre l’installation de réserves d’eau agricoles poursuivent leur mouvement ce dimanche à Saint-Soline, dans les Deux-Sèvres, alors que la préfecture maintient l’interdiction de tout rassemblement.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 30/10/2022 10:05 Mis à jour le 30/10/2022 10:16

Temps de lecture : 1 min.

Près de 2 000 personnes sont toujours réunies ce dimanche 30 octobre matin à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres, pour s’opposer au projet de construction de méga-bassines, a déclaré au micro de franceinfo Emmanuelle Dubée, préfète des Deux Sèvres.

>>Manifestation « anti-bassines » : « Ce n’était pas un rassemblement pacifique, c’était très violent », déplore le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau

Ces personnes comptent une nouvelle fois braver l’interdiction de manifester ce dimanche, avec une nouvelle marche vers le chantier prévue à 14 heures, ont indiqué les organisateurs. « Je rappelle que la manifestation demeure interdite, donc tout acte visant à se rassembler ou tenter à nouveau d’entrer sur le site de la réserve sera de nouveau écarté« , avertit la préfète.

Pour ce faire, le dispositif de la veille, avec plus de 1 500 gendarmes, est maintenu sur le site de la réserve. Le bilan des heurts, qui ont éclaté hier entre manifestants et forces de l’ordre, est de 61 blessés du côté des gendarmes, dont « un blessé grave à la mâchoire, évacué à l’hopital de Niort« , relate la préfète, avant d’ajouter : « Il y a aussi des traumatismes lourds, du fait des mortiers utilisés, et des contusions multiples qui ont nécessité des évacuations à l’hôpital. » Les organisateurs dénombrent, eux, une trentaine de blessés dans leur rang.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :