Meurtre de Justine Vayrac : la jeune femme est morte étranglée

Justine Vayrac est morte étranglée selon l’autopsie pratiquée sur son corps, a appris franceinfo de source proche de l’enquête lundi 31 octobre, confirmant une information de l’AFP. Un homme est mis en examen pour viol, séquestration et meurtre dans cette affaire.

Les résultats de cette autopsie viennent mettre en lumière les circonstances exactes et le déroulé du meurtre de la jeune femme. Jusqu’à présent, le procureur de Limoges avait seulement indiqué jeudi que la victime avait reçu une « pluralité de coups au niveau de la face dont au moins un avec une arme contondante », selon les premières constatations. Un lien « de type cordelette » a été trouvé sur le corps de la victime, enterré à 80 cm de profondeur, selon une source proche de l’enquête.

Le principal suspect, lui, n’a avoué qu’un seul « coup de poing, ce qui aurait occasionné le décès » de la jeune femme, avait ajouté le procureur. Il a expliqué néanmoins s’être servi d’un « engin agricole » pour « enfouir le corps » en forêt.

La jeune femme de 20 ans a disparu dimanche dernier, après avoir été vue pour une dernière fois vers 4h du matin près d’une discothèque de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze, où elle avait passé la soirée. Deux jours après sa disparition, un ouvrier agricole de 21 ans a été interpellé et placé en garde à vue, avant d’être mis en examen et placé en détention provisoire.

Il a rapidement reconnu l’avoir tuée à son domicile après un rapport sexuel consenti, selon lui, mais il a tout de même été mis en examen pour viol également. Des analyses complémentaires sont nécessaires pour savoir s’il y a eu viol ou non, selon les informations de franceinfo.

Le corps de la victime a été retrouvé dans une zone boisée qu’il avait indiquée aux enquêteurs. Des traces de sang ont été retrouvées dans le véhicule et dans la chambre du suspect. Des analyses ADN sont en cours.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :