Présidentielle au Brésil : Emmanuel Macron s’est entretenu avec Lula, évoquant son souhait de « relancer un partenariat stratégique »

Ce qu’il faut savoir

Emmanuel Macron a pu s’entretenir avec Luiz Inácio Lula. Le chef de l’Etat a appelé son futur homologue brésilien lundi 31 octobre pour le féliciter après sa courte victoire à l’élection présidentielle. « C’est pour nous une formidable nouvelle », a notamment déclaré Emmanuel Macron, selon des extraits vidéo de cette conversation postés sur son compte Twitter« J’attendais avec beaucoup d’impatience ce moment pour qu’on puisse relancer un partenariat stratégique à la hauteur de notre histoire et des défis qui sont devant nous », a expliqué le président français. Ce direct est désormais terminé.

La victoire de Lula saluée partout dans le monde. A l’unanimité, les dirigeants mondiaux ont félicité lundi le nouveau président brésilien pour sa victoire. Le chef de la diplomatie européenne s’est dit « impatient » de travailler avec son gouvernement. Même son de cloche pour le président chinois et le Premier ministre britannique, qui ont exprimé leur volonté de « travailler » avec Lula. Le président russe Vladimir Poutine a dit pour sa part souhaiter développer avec lui une « coopération constructive », selon le Kremlin. Son homologue américain Joe Biden avait salué dimanche une élection « libre, juste et crédible ».

 La Norvège va redémarrer sa collaboration avec le Brésil sur l’Amazonie. Oslo avait gelé son aide financière sous la présidence de Jair Bolsonaro. Lula « a mis l’accent sur la préservation de la forêt amazonienne et la protection des populations indigènes d’Amazonie », a expliqué lundi le ministre norvégien de l’Environnement, Espen Barth Eide.

A Sao Paulo, les partisans de Lula ont laissé exploser leur joie dans les rues. Les sympathisants rencontrés font part à franceinfo d’un grand soulagement, mais assurent aussi à quel point la tâche sera difficile pour le nouveau chef d’Etat. D’autres chantaient : « Il est l’heure que Jair s’en aille »

Jair Bolsonaro ne s’est toujours pas exprimé. Le président sortant d’extrême droite marque les esprits par son silence après sa défaite (49,1%). Plusieurs de ses alliés importants ont reconnu sa défaite, comme l’ancien ministre de la Justice Sergio Moro. Lundi, après une rencontre avec son père, Flavio Bolsonaro a remercié les partisans du président déchu, « qui ont donné leur sueur pour le pays et ont donné à Bolsonaro le plus grand vote de sa vie ». « N’abandonnons pas notre Brésil ! », a-t-il lancé sur Twitter.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :