Masters 1000 de Paris-Bercy : Gilles Simon prolonge le plaisir, Daniil Medvedev tombe de haut… Ce qu’il faut retenir de la journée de mercredi

Avant même l’entrée en lice de Rafael Nadal, face à Tommy Paul, le tableau du Masters 1000 de Paris-Bercy a déjà été chamboulé, mercredi 2 novembre. Ancien vainqueur du tournoi, Daniil Medvedev a déjà pris la porte, battu par Alex De Minaur. La tête de série n°4 n’ira pas plus loin. Surtout, une bonne nouvelle est à noter côté tricolore. Engagé dans le dernier tournoi ATP de sa carrière, Gilles Simon a décroché un deuxième succès, qui lui permet de continuer son aventure, à domicile.

Gilles Simon fait de la résistance

Ne comptez pas sur lui pour abdiquer. La cérémonie d’adieu attendra encore un peu. Après sa victoire face à Andy Murray lors de son entrée en lice, Gilles Simon s’est offert la tête de série n°9, Taylor Fritz, mercredi soir, en trois manches (7-5, 5-7, 6-4) et plus de 3h de jeu ! A 37 ans, l’actuel 188e joueur mondial, a réussi à la fois à frapper en premier et à trouver les ressources pour réagir après la perte du deuxième acte. L’aventure va donc se poursuivre avec un huitième de finale face au prodige canadien Felix Auger-Aliassime (n°8).

La chute de Daniil Medvedev

Rattrapé par ses démons. Vainqueur à Paris en 2020 et ancien n°1 mondial, Daniil Medvedev est sorti dès son entrée en lice face à Alex De Minaur (6-4, 2-6, 7-5) en 2h45. Le Russe a craqué nerveusement, comme pouvaient en témoigner sa raquette fracassée à l’issue de la rencontre et ses 34 fautes directes. Après avoir remporté aisément la deuxième manche, Medvedev semblait pouvoir renverser la partie en sa faveur avant de rechuter dans le troisième set. Malgré deux balles de match sauvées sur son service à 4-5, il a fini par s’incliner sur la troisième. Son adversaire, qui s’est offert le premier Top 5 de sa carrière, affrontera l’Américain Frances Tiafoe (21e), demi-finaliste du dernier US Open et tombeur, mercredi, du Britannique Jack Draper (45e) 6-3, 7-5.

Carlos Alcaraz gère son entrée

Pour sa toute première dans un Masters 1000 en tant que tête de série numéro 1, Carlos Alcaraz a bien géré son entrée en lice dans le tournoi face à Yoshihito Nishioka (6-4, 6-4). En une petite heure et treize minutes de jeu, l’Espagnol a facilement pris le dessus sur le Japonais en se montrant décisif lors des moments-clés. Battu l’an dernier en huitième de finale par Hugo Gaston dans une ambiance hostile, Alcaraz veut prendre sa revanche et fait partie des favoris en tant que numéro 1 mondial.

Tsitsipas en maîtrise, Auger-Aliassime beaucoup moins

Eliminé au premier tour à l’US Open, vaincu en finale à Astana par Novak Djokovic et à Stockholm par Holger Rune, sorti dès le 2e tour à Vienne par Borna Coric, Stefanos Tsitsipas s’est rassuré pour son entrée en lice. Le Grec s’est imposé en deux manches (6-3, 6-4) face à Daniel Evans, en 1h20. Beaucoup plus en forme en ce moment, Félix Auger-Aliassime a au contraire été en difficulté. Le Canadien a dû batailler mais a fini par s’en sortir contre le Suédois Mikael Ymer (6-7, 6-4, 7-6) et affrontera le vainqueur du match entre Taylor Fritz et Gilles Simon.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :