Scholz en Chine : un voyage à valeur de test

Réservé aux abonnés

Le chancelier allemand se rend à Pékin à partir de ce jeudi. Avec un risque : celui d’accroître encore la dépendance stratégique de son pays avec la Chine.

De notre correspondante à Berlin,

Le chancelier allemand Olaf Scholz lors d'un meeting du SPD le 9 avril 2022.
Le chancelier allemand Olaf Scholz lors d’un meeting du SPD le 9 avril 2022. © MARKUS SCHOLZ / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

Temps de lecture : 4 min

La première visite officielle en Chine que le chancelier allemand entame ce jeudi, escorté d’une importante délégation de patrons allemands, tombe mal. Alors que le congrès du PC chinois vient à peine de réélire le président Xi Jinping en accroissant ses pouvoirs et que le régime de Pékin ne cesse de se durcir, cette visite ressemble à un cautionnement. Elle soulève aussi une volée de questions pour le moins préoccupantes : la dangereuse dépendance vis-à-vis du gaz russe que la guerre en Ukraine a si brutalement révélée n’aura-t-elle donc pas servi de leçon à Olaf Scholz ? Est-il en train de répéter les erreurs du passé en accroissant encore la dépendance stratégique de l’Allemagne vis-à-vis de la Chine ?

Les mises en garde pleuvent de partout : les services de renseignements allemands s…

Je m’abonne

Offres exclusives: -50% la première année


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :