Ligue Europa : les clubs français réalisent un sans-faute… Ce qu’il faut retenir de cette dernière journée de phase de groupes

Quatre clubs français étaient de sortie, jeudi 3 novembre, pour les dernières journées de Ligue Europa (Rennes, Nantes et Monaco) et Ligue Europa conférence (Nice). Alors que Rennes était déjà assuré de finir à l’une des deux premières places qualificatives de son groupe, Nantes et Monaco se sont offerts une affiche de prestige en février. De son côté, Nice a pris la première place de son groupe et s’est directement qualifié pour les huitièmes de finale de C4.

Planètes alignées pour le FC Nantes

L’exploit de la soirée est à mettre à l’actif des Canaris ! Troisième à un point des Azerbaïdjanais de Qarabag avant la rencontre, le FC Nantes est parvenu à l’emporter face à l’Olympiakos (0-2), pour transformer sa place de barragiste de C4, déjà assurée, en un ticket pour les barrages de C3.

Face à une équipe du Pirée remaniée, qui n’avait plus rien à jouer, les hommes d’Antoine Kombouaré ont longtemps déjoué. Mais alors que Fribourg faisait le travail en Azerbaïdjan, les Nantais ont saisi la belle occasion qui s’offrait à eux. Bien trouvé par Ludovic Blas, l‘Egytptien Mostafa Mohamed a trompé le portier adverse de la tête (79e), avant de se muer en passeur, d’une magnifique talonnade, pour le Français (89e).

L’égalisation tardive de Qarabag dans l’autre match du groupe n’a donc rien changé. Si ce n’est que les Nantais ont dû attendre quelques instants en Grèce avant de célébrer leur deuxième place avec leurs supporters. Qualifiés pour les barrages de Ligue Europa, les Canaris affronteront une équipe reversée de la Ligue des champions en février. Nul doute que le public de La Beaujoire sera au rendez-vous.

Volland porte l’ASM

L’AS Monaco n’a pas tremblé. Alors qu’une victoire suffisait aux joueurs de la Principauté pour rallier les barrages de C3, le club s’est facilement imposé à domicile face à l’Etoile Rouge de Belgrade (4-1). Très en vue, Kevin Volland a signé un triplé pour les Rouge et Blanc.

L'Allemand Kevin Volland (au centre), auteur d'un triplé contre l'Etoile Rouge de Belgrade, le 3 novembre 2022. (SERGE HAOUZI / MAXPPP)

L'Allemand Kevin Volland (au centre), auteur d'un triplé contre l'Etoile Rouge de Belgrade, le 3 novembre 2022. (SERGE HAOUZI / MAXPPP)

L’Allemand a d’abord profité d’une sortie hasardeuse du gardien adverse pour donner l’avance aux siens de la tête (5e). Puis pas franchement malmené par la défense serbe, il a doublé la mise du droit (26e). Après un but contre son camp de Milan Rodic (50e) et un penalty de Guelor Kanga pour Belgrade (54e), Volland s’est même offert même un hat-trick parfait en reprenant un centre d’Ismail Jakobs du gauche (87e). Grâce à ce succès, Monaco valide la deuxième place de sa poule et sera au rendez-vous en février.

Rennes peut s’en mordre les doigts

Les Rennais ont concédé le match nul au Roazhon Park contre les Chypriotes de l’AEK Larnaca au Roazhon Park (1-1). Matthis Abline a ouvert le score en trompant le portier adverse du droit après une récupération haute de Benjamin Bourigeaud (17e). Les Rouge et Noir ont même cru se mettre vite à l’abri grâce à Lovro Majer mais son but a été refusé pour un hors-jeu (22e) et Larnaca est revenu par l’intermédiaire de Rafa Lopes (76e).

Un résultat, combiné à une victoire du Fenerbahce contre le Dynamo Kiev (0-2), qui condamne les Bretons à la deuxième place de leur groupe, synonyme d’un passage par la case barrage. D’autant plus rageant après le nul 3-3 face aux Turcs, jeudi dernier, alors qu’ils menaient 0-3 et qu’une victoire leur aurait assuré la première place.


Les adversaires potentiels du FC Nantes, de l’AS Monaco et du Stade rennais : Ajax, Bayer Leverkusen, FC Barcelone, Sporting, RB Salzbourg, Shakhtar, Séville FC, Juventus.


Schmeichel envoie Nice en huitièmes

Le seul club français du jeudi à s’être offert un peu de répit en Europe est donc l’OGC Nice. Malgré un match nul contre Cologne (2-2) durant lequel les Aiglons ont été sur un fil, le club azuréen a terminé premier de sa poule de Ligue Europa conférence et s’est offert un ticket direct pour les huitièmes de finale de la compétition.

Pourtant, Kasper Schmeichel a été mis à rude épreuve. Le gardien danois s’est interposé face à Sargis Adamyan (7e) puis sur une tête dangereuse de Steffan Tigges (26e) avant que Nice ne prenne les devants grâce à deux buts coup sur coup de Gaëtan Laborde (40e) et Billal Brahimi de l’extérieur de la surface (43e). Lâché par sa défense au retour des vestiaires, le gardien niçois s’est incliné à deux reprises devant Denis Huseinbasic (48e) et Ondrej Duda (60e). Mais alors qu’une victoire des Allemands aurait éliminé le Gym (le Partizan passant devant dans l’autre match), Schmeichel s’est montré décisif en mettant Benno Schmitz en échec dans les ultimes secondes (90e+4). 

Nice devra toutefois attendre la fin des barrages en février pour connaître son prochain adversaire en C4. Parmi les équipes encore présentes dans la compétition, la Lazio Rome, reversée de C3, West Ham et Villarreal font figure de favoris.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :