Guerre en Ukraine : ce qu’il faut retenir de la journée du 4 novembre

Des tanks plus performants et des missiles plus affûtés. Ce ce que va obtenir l’Ukraine dans les prochaines semaines grâce à une aide de 400 millions de dollars promises par Washington vendredi 4 novembre. Plutôt que de livrer de nouvelles armes, les Etats-Unis préfèrent moderniser le matériel ukrainien, comme les chars T-72, dont la conception remonte à l’ère soviétique, ainsi que des missiles anti-aériens. Franceinfo récapitule les derniers développements sur le front de la guerre en Ukraine.

Pas de couvre-feu à Kherson selon les autorités d’occupation

Les autorités pro-russes sont revenues sur leur déclaration vendredi, quelques minutes après en avoir annoncé qu’« un couvre-feu [allait être] décrété dans la ville de Kherson, qui durera[it] 24H/24″. Une déclaration faite dans un premier temps sur Telegram par le responsable adjoint de l’autorité d’occupation russe à Kherson, Kirill Stremooussov. Il a ensuite supprimé sa vidéo initiale, la remplaçant par une autre éditée, où il n’était plus question de ce couvre-feu, sans expliquer les raisons de cette modification.

Les civils de Kherson doivent être « éloignés » réclame Vladimir Poutine

Les civils qui se trouvent à Kherson « doivent être éloignés » des zones « dangereuses » de combat, a affirmé vendredi le président russe. « Plus de 5 000 » civils quittent « chaque jour » leur domicile depuis la reprise des évacuations, mardi, dans la région de Kherson, a également déclaré vendredi le ministère russe de la Défense.

Olaf Shöltz en appelle à l’influence de Xi Jinping

Le chancelier allemand Olaf Scholz a expliqué vendredi, lors d’une visite à Pékin, avoir demandé au président chinois Xi Jinping de faire jouer « son influence » sur la Russie afin qu’elle mette un terme à sa « guerre d’agression » contre l’Ukraine. Il a aussi appelé Vladimir Poutine à « ne pas refuser » la prolongation de l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, qui doit expirer le 19 novembre.

La Turquie et la Russie vont « livrer gratuitement » des céréales en Afrique

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine sont tombés d’accord pour venir en aide à des pays comme « Djibouti, la Somalie et le Soudan ». Le président Ergogan s’est par ailleurs « réjoui » de la décision de la Russie de revenir dans l’accord signé le 22 juillet dernier à Istanbul, a rapporté l’agence officielle Anadolu. Cet accord s’avère particulièrement important pour les pays les plus pauvres, qui traversent une grave crise alimentaire et sont, pour certains, confrontés à la famine.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :