Télévision : TF1 et Canal+ signent un « nouvel accord de distribution »

Cet accord vient mettre un terme à près de deux mois de disputes entre les deux groupes, après l’arrêt total des diffusions des chaînes TF1 par Canal+.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 04/11/2022 23:34

Temps de lecture : 1 min.

Ils enterrent la hache de guerre. Les groupes de télévision TF1 et Canal+ ont fait savoir, par la voie d’un communiqué publié vendredi 4 novembre dans la soirée, qu’un « nouvel accord de distribution » avait été trouvé. Début septembre, Canal+ avait purement et simplement cessé de diffuser les chaînes du groupe TF1 sur ses canaux et toutes ses plateformes. Le groupe, propriété de Vincent Bolloré, justifiait alors sa décision en raison des exigences commerciales jugées trop élevées de la part de la filiale de TF1.

En réponse, la filiale de Bouygues avait annoncé porter plainte« On ne va pas se laisser prendre de l’audience et laisser nos téléspectateurs sans possibilité de regarder nos antennes sans réagir« , affirmait alors sur franceinfo Didier Casas, secrétaire général du groupe TF1. Dans leur communiqué, les deux groupes « se félicitent » d’avoir trouvé un terrain d’entente. Le retour à la normale est prévu pour le lundi 7 novembre détaille le texte.

Un accord qui concerne cinq chaînes

Au total, la diffusion de cinq chaînes (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI) était dans la balance, et il s’avère que la coupure des canaux par Canal+ devenait  préjudiciable pour les audiences du groupe TF1. En octobre, l’ensemble de ses cinq chaînes a vu sa part d’audience tomber à 25,6%, contre 27,7% un an plus tôt, selon les relevés de Médiamétrie.

Ce n’est pas la première fois que les deux géants de l’audiovisuel français s’écharpent sur le sujet de la distribution des chaînes gratuites du groupe TF1. En 2018, les discussions entre les deux groupes avaient déjà viré au conflit commercial et Canal+ avait décidé de couper la diffusion de TF1 pendant un certain temps à ses abonnés, provoquant un tollé chez les téléspectateurs. Et c’est justement cet accord qui avait pris fin le 31 août dernier, relançant les hostilités entre ces deux mastodontes du paysage audiovisuel français.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :