Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : Joe Biden, Barack Obama et Donald Trump s’affrontent à distance en Pennsylvanie

Un Etat, deux ambiances. A trois jours des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, Joe Biden, Barack Obama et Donald Trump se sont affrontés à distance en Pennsylvanie, samedi 5 novembre. Mais pas pour délivrer le même message. L’actuel locataire de la Maison Blanche et son prédécesseur démocrate ont exhorté les électeurs à « voter » pour protéger la « démocratie ». De son côté, leur adversaire Donald Trump a dit souhaiter une « vague géante » républicaine pour « sauver le rêve américain ».

« La démocratie est littéralement sur le bulletin de vote. C’est un moment décisif pour la nation et nous devons tous parler d’une seule voix », a lancé Joe Biden, sous une lumière bleu et rouge, un immense drapeau américain et les ovations d’une salle de Philadelphie, berceau de la Constitution américaine à la fin du XVIIIe siècle. Barack Obama, pour qui la nostalgie joue à plein, était d’abord à Pittsburgh, ville industrielle de Pennsylvanie, où il a demandé au « cousin Pookie » et à « oncle Joe », surnom affectueux d’électeurs démobilisés, enfoncés dans leur canapés, de se lever et « d’aller voter ! » mardi pour les démocrates.

Dans la soirée, toujours en Pennsylvanie, dans le bourg de Latrobe, l’ex-président Trump (2017-2021), casquette rouge « Make America Great again » enfoncée sur la tête et masquant son regard, a très longuement appelé à « mettre fin à la destruction du pays ».

Dans cet ancien bastion de la sidérurgie, le chirurgien multimillionnaire républicain Mehmet Oz, une vedette de télévision adoubée par Donald Trump, affronte le colosse chauve et ancien maire démocrate d’une petite ville, John Fetterman, pour le siège le plus disputé du Sénat. Car de ce poste de sénateur dépend sans doute l’équilibre des pouvoirs de la chambre haute du Congrès, au pouvoir immense. Surtout, ce scrutin posera les fondations de la présidentielle de 2024.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :