Patiente morte au CHU de Dijon : une enquête est ouverte, l’hôpital transmettra « toutes les informations nécessaires »

Le parquet de Dijon a ouvert une enquête après le décès d’une patiente de 77 ans au CHU de la ville en août 2022, a-t-il indiqué à franceinfo mardi 8 novembre. Lors d’une conférence de presse, la direction du CHU a assuré qu’elle transmettrait « toutes les informations nécessaires » à la justice.

Cette patiente a été hospitalisée pour une fracture de la jambe à la fin du mois d’août. Son séjour à l’hôpital a duré plus longtemps que prévu car son opération a été reportée plusieurs fois. La septuagénaire a fini par mourir à l’hôpital, avant d’être opérée. Ses deux enfants ont déposé plainte, selon franceinfo, confirmant une information du journal Le Bien Public. Ils ont affirmé à BFMTV que leur mère était morte de faim, car elle avait été maintenue à jeun en attendant son opération.

Pendant leur conférence de presse mardi soir, les trois membres du CHU de Dijon ont refusé de détailler publiquement les circonstances précises de la mort de leur patiente, invoquant le respect du secret médical et du bon déroulement de l’enquête.

Néanmoins, le chef du service chirurgie orthopédique Emmanuel Baulot a assuré que, si elle a bien été « maintenue à jeun plusieurs jours successifs, (…) cela a été contrôlé. Après chaque report successif, des repas ont été commandés, des repas ont été distribués et ces faits ont été tracés dans le dossier ». Il explique les reports de l’opération par le manque « évident » de personnel à la fin du mois d’août.

Lucie Ligier, la directrice générale adjointe de l’établissement, estime que l’enquête ouverte par le parquet « doit nous permettre collectivement de comprendre ce qui a conduit au ressenti de cette famille et à l’évolution de la situation de la prise en charge de la famille. C’est un dossier médical complexe qui nécessite un regard expert. »

« Nous accueillons très favorablement la réalisation de cette enquête. Nous accompagnerons et nous transmettrons toutes les informations nécessaires à sa bonne réalisation. »

Lucie Ligier, directrice générale adjointe du CHU de Dijon

à franceinfo

Elle précise qu’avant même l’ouverture de cette enquête judiciaire, le CHU avait déjà réalisé une première analyse de cette affaire « dès début septembre ». Il a aussi, comme il est d’usage de le faire, prévenu l’Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté de la mort de la septuagénaire. Une autopsie a été réalisée sur le corps de la patiente mais les résultats ne sont pas encore connus. Le CHU se dit à la disposition de la famille pour l’accompagner dans son deuil.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :