Guerre en Ukraine : la France envoie 13 chars Leclerc en Roumanie

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

17h35 : L’écrivain ukrainien Andreï Kourkov s’est vu décerner le prix Médicis étranger pour Les Abeilles grises, un roman qui se déroule en 2014 dans l’est du pays, au début du conflit avec la Russie. Dans une interview, il a raconté son nouveau rôle public, du fait de l’invasion de son pays : « Expliquer aux publics occidentaux ce qu’ils ne savent pas et ne comprennent pas sur l’Ukraine ».


(BERTRAND GUAY / AFP)

17h32 : Depuis plusieurs semaines, l’armée ukrainienne se rapproche de Kherson, l’une des plus grandes villes prises par la Russie depuis le début de son offensive en février, d’où les autorités d’occupation ont évacué de nombreux habitants. Mais, alors que l’armée russe prépare sa défense, la situation militaire apparaît confuse. Nous faisons le point en détail sur cette situation figée avant des combats qui s’annoncent intenses.

(METIN AKTAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

15h45 : L’armée a commencé à charger sur des trains 13 chars Leclerc qui doivent rejoindre la base militaire de Cincu en Roumanie, où ils seront déployés dans le cadre d’une mission de l’Otan. Les 2 000 km de trajet, à travers cinq pays, prendront une semaine.

13h29 : Les élections de mi-mandat aux Etats-Unis auront peut-être des conséquences en Ukraine. Dans une allocution, Volodymyr Zelensky encourage les Américains à « maintenir une unité inébranlable » jusqu’au « rétablissement de la paix ». Le président ukrainien a pris soin de remercier Joe Biden, mais aussi « les deux partis au Congrès », où les républicains pourraient retrouver une majorité.

13h51 : Le nouveau Premier ministre suédois Ulf Kristersson est à Ankara pour tenter de convaincre Recep Tayyip Erdogan de faire ratifier l’entrée de la Suède et la Finlande dans l’Otan, quelques jours après une visite du patron de l’alliance militaire. La Turquie accuse les deux pays de protéger des combattants kurdes du PKK et des YPG, deux organisations qu’elle considère comme terroristes. Elle a demandé plusieurs extraditions, mais la Suède n’en a effectué qu’une seule pour l’instant.

10h56 : L’électricité a été rétablie après deux jours de coupure dans la ville de Kherson, affirme un responsable des autorités d’occupation russes. Cette ville ukrainienne, aux mains des forces de Moscou depuis le début de leur offensive fin février, a été privée d’eau et d’électricité dimanche après deux frappes dont Moscou et Kiev s’accusent mutuellement.

08h04 : Lesia Vasylenko, députée ukrainienne d’opposition, estime que les Russes « continuent de rendre la vie en Ukraine invivable » en utilisant l’énergie « comme arme de guerre ». Une partie des Ukrainiens entame l’hiver sans eau, sans chauffage et sans électricité.

La députée ukrainienne Lesia Vasylenko, le 2 octobre 2022. (PAUL ELLIS / AFP)(PAUL ELLIS / AFP)


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :