DIRECT. Grève pour la hausse des salaires : 30 400 personnes ont défilé en France, selon le ministère de l’Intérieur, « plus de 100 000 » d’après la CGT

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GREVE

20h49 : Voici un nouveau point sur l’actualité :

• La mobilisation en faveur des hausses de salaires a rassemblé 30 400 personnes dans la rue, selon le ministère de l’Intérieur, et plus de 100 000, selon la CGT.

• La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, à la recherche d’un port depuis deux semaines avec 234 migrants naufragés à son bord, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. Neuf pays ont déjà accepté d’accueillir deux tiers de ces migrants, a assuré Gérald Darmanin sur TF1.

• Le président américain Joe Biden rencontrera pour la première fois de son mandat son homologue Xi Jinping, lundi à Bali, en Indonésie, en marge du sommet du G20, a annoncé la Maison Blanche.

L’ONG Amnesty International pointe du doigt des transferts forcés et des déportations de civils ukrainiens vers la Russie dans un nouveau rapport. On vous en dit plus par ici.

20h31 : La mobilisation en faveur des hausses de salaires a rassemblé 30 400 personnes dans la rue, selon le ministère de l’Intérieur, et plus de 100 000, d’après la CGT.

18h04 : Il est l’heure de faire un point sur les principales infos de ce jeudi :

La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, à la recherche d’un port depuis deux semaines avec 234 migrants naufragés à son bord, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. Gérald Darmanin a dénoncé l’attitude de l’Italie, qui a refusé d’accueillir le bateau, et annoncé des mesures de rétorsion.

• Le réseau de transports en commun parisien est très perturbé, et une partie des lignes de métro ne fonctionnent pas, en raison d’une grève au sein de la RATP.

• L’armée russe dit avoir entamé son retrait de la ville de Kherson et de la rive occidentale du fleuve Dnipro, décidé hier par le ministre russe de la Défense. Une annonce face à laquelle l’Ukraine et la communauté internationale avaient affiché leur scepticisme. On analyse ce tournant de la guerre.

15h38 : Le mouvement est particulièrement suivi à la RATP, où tous les syndicats ont appelé à la grève. « Aujourd’hui c’est un gros coup de semonce et on espère qu’ils vont l’entendre », a prévenu le secrétaire général de la CGT-RATP, Bertrand Hammache, dans le cortège parisien. Le secrétaire général de FO, Frédéric Souillot, venu soutenir les conducteurs en grève, a salué « une mobilisation pleine et entière ». Hier, auditionné au Sénat, le futur patron de la RATP Jean Castex a affirmé qu’il ouvrirait des négociations salariales en décembre.

15h32 : L’ex-candidat communiste à l’élection présidentielle Fabien Roussel participe à la manifestation organisée à Paris, à l’initiative d’une partie des syndicats dont la CGT, et regrette que « l’on ne soit pas tous ensemble ici ». « Unissons-nous, soyons le plus nombreux possible, quitte à retrouver les ronds-points », plaide-t-il.

14h25 : En effet, si la grève à la RATP a lieu à l’appel de tous les syndicats, seule la CGT a lancé un appel à la grève dans toutes les professions pour ce 10 novembre, comme elle l’avait déjà fait le 27 octobre. Elle demande des hausses de salaires dans tous les secteurs face à l’inflation, et exprime également son inquiétude face au projet de réforme des retraites. Mais sa stratégie n’est pas partagée par tous les syndicats : le secrétaire général de FO, Frédéric Souillot, juge ainsi « contre-productif » de multiplier les manifestations.

14h36 : Les manifestants se rassemblent place de la République à Paris, à l’appel de la CGT, mais aussi de la FSU et de Solidaires. Le cortège doit se diriger vers la place de l’Opéra. Les autorités attendent, selon l’AFP, entre 2 000 et 4 000 participants à Paris, et entre 50 000 et 60 000 dans l’ensemble des manifestations au niveau national. Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, n’est pas à Paris : il a participé à une manifestation à Nîmes (Gard), en compagnie notamment de soignants.

(THOMAS SAMSON / AFP)

(SYLVAIN THOMAS / AFP)

14h16 : Rappelons les principales infos de ce jeudi 10 novembre :

La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, qui transporte 234 migrants secourus en Méditerranée et à la recherche d’un port depuis deux semaines, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. Gérald Darmanin a dénoncé l’attitude de l’Italie, qui a refusé d’accueillir le bateau. Il a annoncé la suspension d’un accord de répartition des réfugiés avec Rome et le reste de l’UE.

• Le réseau de transports en commun parisien est très perturbé, et une partie des lignes de métro ne fonctionnent pas, en raison d’une grève au sein de la RATP. La CGT a lancé un appel à un mouvement de grève interprofessionnel, pour réclamer des hausses de salaires face à l’inflation, et organise une manifestation à Paris.

• L’armée russe dit avoir entamé son retrait de la ville de Kherson et de la rive occidentale du fleuve Dnipro, décidé hier par le ministre russe de la Défense. Une annonce face à laquelle l’Ukraine et la communauté internationale avaient affiché leur scepticisme.

14h17 : Une centaine de grévistes de la RATP ont manifesté au siège de la régie de transports, à Paris, tout à l’heure, en parallèle de la journée de grève. Ils réclament des hausses de salaire, pour faire face à l’inflation et compenser des conditions de travail jugées difficiles. Une délégation doit être reçue par la direction de la RATP, affirme l’AFP, mais celle-ci est en pleine transition : la nomination de Jean Castex à la tête de l’entreprise a été publiée ce matin au Jounal officiel.

13h36 : Il n’y a pas qu’à Paris que les transports en commun sont affectées par un mouvement de grève aujourd’hui. A Nice, aucune des trois lignes du tramway ne fonctionne aujourd’hui, et le service n’est pas non plus assuré sur une partie des lignes de bus.

13h33 : Il est midi ! L’heure de faire un point sur l’actualité de cette matinée :

Le gouvernement a annoncé l’évacuation sanitaire de quatre passagers à bord du navire humanitaire Ocean Viking, bloqué en Méditerranée avec 234 migrants à bord et objet d’un bras de fer entre la France et l’Italie. Parmi les quatre personnes débarquées, il y a trois migrants « dans un état de santé grave » et un accompagnateur, selon SOS Méditerranée. Suivez la situation dans notre direct.

Vladimir Poutine ne se rendra pas au sommet du G20 à Bali la semaine prochaine, signe d’un isolement diplomatique croissant depuis le lancement de son offensive en Ukraine. Par ailleurs, les autorités ukrainiennes se montrent circonspectes après l’annonce du retrait des forces russes de Kherson, s’attendant à devoir continuer à se battre pour reconquérir cette capitale régionale. Suivez notre direct.

Peu de métros circulaient ce matin à Paris en raison d’une grève à l’appel de l’ensemble des syndicats de la RATP pour des hausses de salaires et une amélioration des conditions de travail. A la SNCF en revanche, le mouvement soutenu par la seule CGT-Cheminots s’annonce bien moins suivi, avec un trafic normal des TGV et légèrement perturbé pour les Intercités. Suivez notre direct.

Elles avaient à peine pu remettre le bec dehors : les volailles de plein air doivent de nouveau être confinées partout en France face à la menace grandissante de la grippe aviaire. Selon des chiffres du ministère de l’Agriculture, plus de 770 000 volailles françaises ont été euthanasiées depuis le 1er août pour tenter d’endiguer l’épizootie.

10h48 : A Paris et dans la petite couronne, plus d’un quart des bus ont « disparu » de la circulation en septembre 2022. A Lyon, 40 lignes de bus et de tramways sont réduites depuis novembre. A Bordeaux, certains départs ont été supprimés. Comment en est-on arrivé là ? Je fais le point dans cet article.

Des usagers des transports en commun parisiens, le 13 septembre 2020. (ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)(ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)

10h29 : Il n’y a pas qu’en Ile-de-France que les transports sont paralysés. A Londres, des millions de personnes sont aussi affectées par une nouvelle grève dans le métro, à l’appel de plusieurs syndicats qui s’opposent à un plan de réductions de coûts au sein de la régie Transport for London (TfL). Ils s’opposent notamment à la suppression de 600 postes dans les stations de métro et à un projet de modification du financement de leurs pensions de retraite.

(Daniel LEAL / AFP)

11h20 : Arole Lamasse, secrétaire général Unsa-RATP, annonce sur BFM Paris Île-de-France la possibilité d’une grève illimitée dès la semaine prochaine, selon l’avancée des discussions avec la direction aujourd’hui. « Nous y sommes prêts, nous y sommes préparés », assure-t-elle.

11h53 : Il est 9 heures ! Faisons un point sur l’actualité :

Il n’y aura pratiquement aucun métro en circulation aujourd’hui à Paris en raison d’une grève à l’appel de l’ensemble des syndicats de la RATP, qui s’annonce très suivie. La RATP invite tous ceux qui le peuvent à rester chez eux en télétravail. A la SNCF en revanche, le mouvement soutenu par la seule CGT-Cheminots s’annonce bien moins suivi et les perturbations bien plus modérées. Suivez notre direct.

Les autorités ukrainiennes se montrent circonspectes après l’annonce du retrait des forces russes de la ville stratégique Kherson. Kiev s’attend à devoir continuer à se battre pour reconquérir cette capitale régionale prise par Moscou au début de son offensive. Suivez notre direct.

Près de neuf mois après le début de l’invasion, le conflit a fait plus de 100 000 morts ou blessés au sein des armées des deux camps, et une victoire militaire est « probablement » impossible pour Kiev comme pour Moscou, selon les déclarations du chef d’état-major américain, le général Mark Milley.

« La règle européenne, c’est que le bateau doit débarquer dans le port le plus proche, qui est un port italien. Les Italiens doivent donc respecter la règle européenne », a rappelé ce matin sur France 2 le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, à propos du navire humanitaire Ocean Viking, qui fait l’objet d’un bras de fer entre Paris et Rome depuis plusieurs jours.

Le niveau de risque de la grippe aviaire a été porté de « modéré » à « élevé » sur l’ensemble du territoire métropolitain, contraignant les éleveurs à confiner leurs volailles. Un foyer a notamment été découvert dans le Gard la semaine dernière. Quelques semaines plus tôt, un autre foyer avait été détecté en Dordogne, le premier dans le sud-ouest du pays.

07h57 : L’exaspération va bon train. La CGT invite de nouveau à faire grève et manifester aujourd’hui, notamment sur la question des salaires et des retraites. Le syndicat se greffe ainsi sur une journée de mobilisation prévue de longue date par plusieurs syndicats de la RATP. Voici les principales raisons de ce mouvement qui génère de fortes perturbations dans les métros et les RER d’Ile-de-France.

Un militant CGT RATP lors de la journée de mobilisation du 23 mai 2022 à Paris. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)(RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :