DIRECT. « Ocean Viking » : « Deux tiers » des migrants à bord du navire seront accueillis par d’autres pays européens, assure Gérald Darmanin

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #MIGRANTS

21h02 : Parmi le tiers restant, certains pourront recevoir l’asile en France s’ils en remplissent les critères. Les migrants qui ne pourront, selon le droit, être accueillis, seront « éloignés directement depuis la zone d’attente vers leur pays d’origine », précise le ministère.

20h51 : Petite précision : je vous parlais il y a quelques minutes de nos voisins européens ayant accepté d’accueillir une partie des migrants se trouvant à bord de l’Ocean Viking, qui doit accoster au port militaire de Toulon demain matin. Gérald Darmanin avait évoqué sur TF1 la Norvège, mais il s’agissait visiblement d’une erreur puisque ce pays ne se trouve pas dans la liste transmise par le ministère de l’Intérieur (Allemagne, Croatie, Roumanie, Bulgarie, Lituanie, Malte, Portugal, Luxembourg et Irlande).

20h49 : Voici un nouveau point sur l’actualité :

• La mobilisation en faveur des hausses de salaires a rassemblé 30 400 personnes dans la rue, selon le ministère de l’Intérieur, et plus de 100 000, selon la CGT.

• La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, à la recherche d’un port depuis deux semaines avec 234 migrants naufragés à son bord, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. Neuf pays ont déjà accepté d’accueillir deux tiers de ces migrants, a assuré Gérald Darmanin sur TF1.

• Le président américain Joe Biden rencontrera pour la première fois de son mandat son homologue Xi Jinping, lundi à Bali, en Indonésie, en marge du sommet du G20, a annoncé la Maison Blanche.

L’ONG Amnesty International pointe du doigt des transferts forcés et des déportations de civils ukrainiens vers la Russie dans un nouveau rapport. On vous en dit plus par ici.

20h48 : Neuf pays ont déjà accepté d’accueillir une partie de ces migrants, assure Gérald Darmanin sur TF1, parmi lesquels l’Allemagne, le Luxembourg, la Bulgarie, la Croatie, la Lituanie. « Nous l’avons proposé aux Italiens et ils n’ont pas voulu », regrette le ministre de l’Intérieur, qui salue « la solidarité européenne » de nos autres voisins.

20h03 : La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, à la recherche d’un port depuis deux semaines avec 234 migrants naufragés à son bord, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. « Deux tiers d’entre eux » seront ensuite accueillis par d’autres pays européens, détaille le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, invité du JT de TF1.

18h04 : Il est l’heure de faire un point sur les principales infos de ce jeudi :

La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, à la recherche d’un port depuis deux semaines avec 234 migrants naufragés à son bord, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. Gérald Darmanin a dénoncé l’attitude de l’Italie, qui a refusé d’accueillir le bateau, et annoncé des mesures de rétorsion.

• Le réseau de transports en commun parisien est très perturbé, et une partie des lignes de métro ne fonctionnent pas, en raison d’une grève au sein de la RATP.

• L’armée russe dit avoir entamé son retrait de la ville de Kherson et de la rive occidentale du fleuve Dnipro, décidé hier par le ministre russe de la Défense. Une annonce face à laquelle l’Ukraine et la communauté internationale avaient affiché leur scepticisme. On analyse ce tournant de la guerre.

17h06 : Si la décision française est « indispensable et bienvenue », car elle va « permettre de sauver des vies », « il y aura, malheureusement, d’autres Ocean Viking« , estime Delphine Rouilleault, qui dirige l’association France terre d’asile. « L’Europe doit augmenter encore la pression sur le gouvernement italien pour le contraindre à respecter ses engagements ».

17h01 : « La réaction de la France face à la requête d’accueillir 234 migrants, quand l’Italie en a accueilli 90 000 seulement cette année, est totalement incompréhensible », réagit le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, après les déclarations courroucées de Gérald Darmanin. Qualifiant lui-même d’« incompréhensible » le refus italien d’ouvrir un port à l’Ocean Viking, ce dernier avait promis que Paris en tirerait « les conséquences » dans tous les aspects de sa « relation bilatérale » avec Rome.

17h56 : Le candidat à la présidence de LR Bruno Retailleau critique la décision de permettre à l’Ocean Viking d’accoster à Toulon. « C’est ‘le port plus proche et le plus sûr’ qui doit accueillir toute personne récupérée en mer, c’est-à-dire, en l’occurrence, un port tunisien ou même libyen », estime le patron du groupe LR au Sénat, qui avait déjà accusé la gauche de « criminaliser toute forme de fermeté migratoire » après les critiques envers le député RN Grégoire de Fournas.

14h38 : « Emmanuel Macron lance un signal dramatique de laxisme », critique de son côté sur Twitter Marine Le Pen, présidente du groupe RN à l’Assemblée, après l’annonce de l’accueil de l’Ocean Viking à Toulon. Son rival à l’extrême droite, Eric Zemmour, dénonce sur ce même réseau « un terrible signal [envoyé] aux passeurs ».

14h40 : « Il faut que les pays membres de l’Union européenne se mettent autour de la table pour discuter » d’un mécanisme de répartition des migrants, a plaidé sur BFMTV le député de La France insoumise Carlos Martens Bilongo. Pour rappel, c’est sur l’accueil de l’Ocean Viking que portait sa question, la semaine dernière à l’Assemblée nationale, quand il a été interrompu par une remarque raciste de son homologue du RN Grégoire de Fournas.

14h16 : Rappelons les principales infos de ce jeudi 10 novembre :

La France va permettre au navire humanitaire Ocean Viking, qui transporte 234 migrants secourus en Méditerranée et à la recherche d’un port depuis deux semaines, d’accoster au port militaire de Toulon demain matin. Gérald Darmanin a dénoncé l’attitude de l’Italie, qui a refusé d’accueillir le bateau. Il a annoncé la suspension d’un accord de répartition des réfugiés avec Rome et le reste de l’UE.

• Le réseau de transports en commun parisien est très perturbé, et une partie des lignes de métro ne fonctionnent pas, en raison d’une grève au sein de la RATP. La CGT a lancé un appel à un mouvement de grève interprofessionnel, pour réclamer des hausses de salaires face à l’inflation, et organise une manifestation à Paris.

• L’armée russe dit avoir entamé son retrait de la ville de Kherson et de la rive occidentale du fleuve Dnipro, décidé hier par le ministre russe de la Défense. Une annonce face à laquelle l’Ukraine et la communauté internationale avaient affiché leur scepticisme.

13h31 : « La situation de l’Ocean Viking montre qu’il est urgent que les Etats européens mettent en place un mécanisme de répartition pérenne », commente la directrice de SOS Méditerranée, qui exprime « un soulagement teinté d’amertume«  après l’annonce de l’accueil du navire à Toulon. Elle dénonce le « calvaire vécu par les rescapés à bord« .

13h41 : Bonjour @Oups. Nous en avons pourtant parlé au début de la semaine. L’Italie a en effet autorisé non pas deux mais trois autres navires d’ONG venant en aide aux migrants naufragés à accoster dans ses ports : le Geo Barents (de Médecins sans frontières) et Humanity 1 (de l’ONG allemande du même nom) ont accosté à Catane, en Sicile, et le Rise Above en Calabre. A eux trois, ils transportaient plus de 700 naufragés. Lors de sa déclaration ce midi, Gérald Darmanin a expliqué en substance ne pas comprendre le refus de Rome de répondre aux demandes du quatrième navire, l’Ocean Viking, qui était également proche de ses côtes.

13h12 : France info, je n’ai pas vue dans votre live que l’Italie avait accueilli 2 bateaux sur les 3……..

13h13 : L’accueil de l’Ocean Viking au port militaire de Toulon (Var) demain, « en fin de matinée », ne remet pas en cause les évacuations sanitaires de trois migrants et un accompagnateur vers l’hôpital de Bastia (Haute-Corse), annoncés un peu plus tôt. La situation médicale de ces personnes « ne peut peut-être même pas attendre l’arrivée demain matin à Toulon », affirme Gérald Darmanin.

13h39 : SOS Méditerranée réclamait depuis plus d’une semaine que l’Italie ouvre un de ses ports à l’Ocean Viking. Le droit international et de la mer lui imposait de le faire, martèle Gérald Darmanin, qui dénonce comme « incompréhensible » et « inacceptable » la décision du nouveau gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni. En réponse, la France n’appliquera pas un accord européen selon lequel elle s’engageait à accueillir sur un an 3 500 réfugiés arrivés en Italie au nom de la solidarité européenne. Le ministre de l’Intérieur annonce qu’une réunion à l’échelle européenne à ce sujet se tiendra prochainement.

13h38 : « Les personnes ne relevant pas du droit au séjour et de l’asile sur notre territoire feront l’objet de procédure d’éloignement sans délais », assure Gérald Darmanin, qui annonce que l’Allemagne s’est engagée à accueillir un tiers des naufragés qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’asile ou d’un titre de séjour. D’autres Etats européens « sont actuellement en train de nous faire part du nombre de personnes qu’ils souhaitent accueillir sur leur sol ».

12h34 : Le navire humanitaire affrété par SOS Méditerranée pour venir en aide aux migrants naufragés en mer transporte à son bord 234 migrants secourus depuis près de trois semaines. A leur arrivée, ces passagers recevront une « assistance sanitaire et médicale » à Toulon.

13h05 : Le navire humanitaire Ocean Viking va accoster au port militaire de Toulon demain matin, annonce Gérald Darmanin à l’issue du Conseil des ministres.

13h33 : Il est midi ! L’heure de faire un point sur l’actualité de cette matinée :

Le gouvernement a annoncé l’évacuation sanitaire de quatre passagers à bord du navire humanitaire Ocean Viking, bloqué en Méditerranée avec 234 migrants à bord et objet d’un bras de fer entre la France et l’Italie. Parmi les quatre personnes débarquées, il y a trois migrants « dans un état de santé grave » et un accompagnateur, selon SOS Méditerranée. Suivez la situation dans notre direct.

Vladimir Poutine ne se rendra pas au sommet du G20 à Bali la semaine prochaine, signe d’un isolement diplomatique croissant depuis le lancement de son offensive en Ukraine. Par ailleurs, les autorités ukrainiennes se montrent circonspectes après l’annonce du retrait des forces russes de Kherson, s’attendant à devoir continuer à se battre pour reconquérir cette capitale régionale. Suivez notre direct.

Peu de métros circulaient ce matin à Paris en raison d’une grève à l’appel de l’ensemble des syndicats de la RATP pour des hausses de salaires et une amélioration des conditions de travail. A la SNCF en revanche, le mouvement soutenu par la seule CGT-Cheminots s’annonce bien moins suivi, avec un trafic normal des TGV et légèrement perturbé pour les Intercités. Suivez notre direct.

Elles avaient à peine pu remettre le bec dehors : les volailles de plein air doivent de nouveau être confinées partout en France face à la menace grandissante de la grippe aviaire. Selon des chiffres du ministère de l’Agriculture, plus de 770 000 volailles françaises ont été euthanasiées depuis le 1er août pour tenter d’endiguer l’épizootie.

12h02 : « S’il était décidé que le bateau vienne à Toulon, il viendrait dans le domaine militaire, et pas dans le domaine public. (…) Mais on ne peut pas dire au moment où je vous parle que ce bateau viendra en France. Rien n’est acté », déclare à l’instant Hubert Falco, maire de Toulon, sur BFMTV, alors que le gouvernement vient d’annoncer l’évacuation sanitaire de quatre passagers à bord du navire humanitaire Ocean Viking.

11h22 : « L’un des patients est instable et ne réagit pas aux soins prodigués à bord depuis le 27 octobre. Les deux autres ont subi des blessures en Libye qui, en raison du long délai de traitement, risquent maintenant d’avoir des conséquences négatives à long terme », a précisé une porte-parole de l’ONG.

11h28 : L‘Ocean Viking a demandé « l’évacuation sanitaire urgente » de trois personnes qui sont « dans un état de santé grave et ont besoin d’une prise en charge hospitalière », selon SOS Méditerranée.

11h27 : « Le secrétariat général de la mer, sur instruction de la Première ministre, met en oeuvre une opération d’évacuation sanitaire en mer de quatre migrants actuellement à bord de l’Ocean Viking« , annonce dans un communiqué cette instance rattachée à Matignon et dirigée par l’ancien préfet de police de Paris Didier Lallement. Selon l’ONG SOS Méditerranée, il s’agit de trois migrants et d’un accompagnant.

11h27 : Le gouvernement annonce l’évacuation sanitaire de quatre personnes à bord du navire humanitaire Ocean Viking, bloqué en Méditerranée avec 234 migrants à bord et objet d’un bras de fer entre la France et l’Italie.

11h53 : Il est 9 heures ! Faisons un point sur l’actualité :

Il n’y aura pratiquement aucun métro en circulation aujourd’hui à Paris en raison d’une grève à l’appel de l’ensemble des syndicats de la RATP, qui s’annonce très suivie. La RATP invite tous ceux qui le peuvent à rester chez eux en télétravail. A la SNCF en revanche, le mouvement soutenu par la seule CGT-Cheminots s’annonce bien moins suivi et les perturbations bien plus modérées. Suivez notre direct.

Les autorités ukrainiennes se montrent circonspectes après l’annonce du retrait des forces russes de la ville stratégique Kherson. Kiev s’attend à devoir continuer à se battre pour reconquérir cette capitale régionale prise par Moscou au début de son offensive. Suivez notre direct.

Près de neuf mois après le début de l’invasion, le conflit a fait plus de 100 000 morts ou blessés au sein des armées des deux camps, et une victoire militaire est « probablement » impossible pour Kiev comme pour Moscou, selon les déclarations du chef d’état-major américain, le général Mark Milley.

« La règle européenne, c’est que le bateau doit débarquer dans le port le plus proche, qui est un port italien. Les Italiens doivent donc respecter la règle européenne », a rappelé ce matin sur France 2 le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, à propos du navire humanitaire Ocean Viking, qui fait l’objet d’un bras de fer entre Paris et Rome depuis plusieurs jours.

Le niveau de risque de la grippe aviaire a été porté de « modéré » à « élevé » sur l’ensemble du territoire métropolitain, contraignant les éleveurs à confiner leurs volailles. Un foyer a notamment été découvert dans le Gard la semaine dernière. Quelques semaines plus tôt, un autre foyer avait été détecté en Dordogne, le premier dans le sud-ouest du pays.

07h50 : Bruno Le Maire réagit à l’instant sur le plateau des « 4 Vérités » concernant l’Ocean Viking. « La règle européenne c’est que le bateau doit débarquer dans le port le plus proche, qui est un port italien », tranche le ministre de l’Economie. « Si on commence à dévier [de la règle européenne] il n’y a plus de solidarité, plus de gestion efficace des flux migratoires », insiste-t-il, balayant pour l’heure la possibilité d’un débarquement en France.

07h50 : Bonjour , le navire humanitaire Ocean Viking se trouve toujours dans les eaux internationales, près de la Corse, et continue de faire l’objet d’un bras de fer entre la France et l’Italie. La Commission européenne a appelé hier au « débarquement immédiat au port sûr le plus proche » des 234 migrants à bord car la situation « a atteint un niveau critique et doit être résolue de toute urgence ».

(VINCENZO CIRCOSTA / AFP)

07h39 : Des nouvelles des rescapés par l’Ocean Viking ?


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :