Midterms 2022 : l’Etat de Géorgie votera de nouveau en décembre pour un siège clé au Sénat

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #MIDTERMS2022

00h06 : Voici le dernier point sur l’actualité de la journée.

Le président américain Joe Biden s’est félicité d’un « bon jour pour la démocratie » au lendemain des élections de mi-mandat où les démocrates ont résisté mieux que prévu face aux républicains.

Le ministre russe de la Défense a annoncé le retrait de son armée de la ville de Kherson et toute la rive ouest du fleuve Dniepr. Kiev a réagi avec méfiance et a assuré n’observer aucun retrait sur le terrain

•La RATP a mis à jour ses prévisions de trafic pour la journée de grève de demain : cinq lignes de métro seront totalement fermées, et le reste du réseau très perturbé. Le mouvement sera moins suivi à la SNCF, et n’aura que des conséquences « modérées », principalement sur le TER.

Didier Deschamps a tranché. Le sélectionneur a choisi d’emmener 25 joueurs pour le Mondial au Qatar. Olivier Giroud et Raphaël Varane sont bien là, en revanche, Mike Maignan, blessé, et Jonathan Clauss, écarté pour des raisons sportives, ne seront pas du voyage. Découvrez la liste des Bleus.

Ce direct reprendra à 6 heures.

23h54 : Les observateurs électoraux internationaux de l’OSCE se sont inquiétés, au lendemain des élections américaines de mi-mandat, d’une « désinformation généralisée » visant à décrédibiliser le processus électoral qui a émaillé le scrutin. Ils ont déploré, dans un communiqué, « des menaces contre les agents électoraux et des actions visant à saper la confiance des électeurs dans le processus électoral en remettant en cause sans fondement son intégrité ».

23h24 : Le président américain Joe Biden a assuré « avoir l’intention » de briguer un second mandat en 2024. Il confirmera ses intentions « en début d’année prochaine ». Joe Biden, qui aura 80 ans dans quelques jours, a précisé que son choix ne dépendrait pas de son rival républicain Donald Trump. « Je ne suis en aucun cas pressé de faire ce choix, aujourd’hui, demain, n’importe quand, peu importe ce que fait mon prédécesseur », a-t-il expliqué.

22h53 : Si vous avez raté la conférence de presse du président américain Joe Biden après les élections de mi-mandat, pas de panique, voici la séance de rattrapage. Le président américain assure que ce jour est « un bon jour » pour l’Amérique et la démocratie alors que les pronostics prévoyaient une victoire écrasante des républicains.

22h38 : Le président américain Joe Biden s’est dit « prêt » à travailler avec l’opposition républicaine au Congrès. Il affirme être ouvert à toutes les « bonnes idées ».

22h27 : « Lors de cette élection, le peuple américain a dit clairement qu’il ne veut pas faire de chaque jour une bataille politique. Nous devons porter notre regard sur l’avenir. Je n’ai jamais été aussi optimiste pour les Etats-Unis que je le suis aujourd’hui. »

22h24 : « Je vais continuer à travailler de manière bipartisane pour le peuple américain. Indépendamment du résultat final de ces élections, je respecte mes collègues républicains. Nous devons faire face de manière bipartisane à l’agression russe en Ukraine. »

22h19 : « J’étais optimiste pour cette élection » de mi-mandat, ajoute Joe Biden en conférence de presse. « Les électeurs ont parlé clairement de leur souci, de l’inflation, de la criminalité, de l’insécurité, ils veulent préserver notre démocratie », poursuit-il.

22h18 : « C’est un bon jour pour la démocratie », annonce le président américain Joe Biden en conférence de presse.

21h20 : BREAKING: A Senate race in Georgia between Democratic Sen. Raphael Warnock and Republican Herschel Walker is headed to a Dec. 6 runoff. The contest – one of the most closely watched races of the midterms – could determine party control of the chamber.https://t.co/Rdo7p4hoq2

21h41 : L’Etat américain de Géorgie devra voter à nouveau en décembre pour désigner l’un de ses deux sénateurs au Congrès après qu’aucun des candidats n’a atteint la barre des 50%, annonce Associated Press. Le sénateur sortant, le démocrate Raphael Warnock, sera opposé le 6 décembre, au second tour, au républicain Herschel Walker dans un scrutin sans troisième candidat cette fois-ci. On ne connaîtra donc la composition définitive du Sénat que dans un mois.

20h03 : Il est l’heure de faire le point sur l’actualité.

• Le ministre russe de la Défense a annoncé le retrait de son armée de la ville de Kherson et toute la rive ouest du fleuve Dniepr. Kiev a réagi avec méfiance et assure n’observer aucun retrait sur le terrain. Suivez notre direct.

• Le sort du Sénat et de la Chambre des représentants reste incertain dans l’attente des résultats de plusieurs Etats clé. On vous explique ce qu’il faut retenir des résultats et pourquoi les républicains n’ont pas remporté la victoire écrasante qu’annonçaient les sondages. Suivez notre direct.

•La RATP a mis à jour ses prévisions de trafic pour la journée de grève de demain : cinq lignes de métro seront totalement fermées, et le reste du réseau très perturbé. Le mouvement sera moins suivi à la SNCF, et n’aura que des conséquences « modérées », principalement sur le TER.

Didier Deschamps dévoilera peu après 20 heures la liste des joueurs qui représenteront la France au Mondial au Qatar. Une annonce à suivre dans notre direct.

19h37 : Ron Johnson, sénateur républicain du Wisconsin, est réélu ont annoncé Associated Press, le New York Times et CNN. Les républicains comptent désormais 49 sénateurs contre 48 pour les démocrates.

19h23 : Grands favoris des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, les républicains ne récoltent qu’une victoire en demi-teinte. Selon les résultats diffusés par l’agence Associated Press (en anglais), le parti pourrait n’emporter qu’une faible majorité de la Chambre des représentants et laisser la majorité au Sénat aux démocrates. Une surprise qui s’explique par la mobilisation de l’électorat démocrate et le nombre de candidats pro-Trump.

18h36 : Joe Biden va « prononcer un discours » et « répondre à des questions » de la presse à la Maison Blanche, à 22 heures (heure de Paris), selon un communiqué de l’exécutif américain. Le président démocrate s’exprimera après avoir déjoué les pronostics d’une « vague rouge » en faveur de l’opposition républicaine.

19h13 : « Il y a des sujets de préoccupation communs entre Joe Biden et les républicains, comme la question de la renaissance industrielle aux Etats-Unis (…) Il existe de nombreux points communs sur lesquels ils peuvent essayer de travailler ensemble. »

Alors que les résultats partiels semblent confirmer le basculement côté républicain de Chambre des représentants, Célia Belin assure que le président américain et les républicains pourraient s’entendre sur plusieurs sujets comme « la renaissance industrielle », « les transports », « la question de la Chine avec l’investissement dans la défense et la puissance américaine, la recherche et développement, les nouvelles technologies… »

19h12 : Les républicains tiennent la corde à la Chambre des représentants, selon des résultats encore partiels, mercredi. Mais le camp démocrate peut encore espérer conserver la majorité au Sénat. « Les républicains espéraient une reprise du récit politique, un message pour montrer à quel point ils étaient remobilisés. Le résultat est beaucoup plus mitigé que ça », commente à franceinfo Célia Belin, docteure en sciences politiques de l’université Panthéon-Assas, chercheuse à la Brookings Institution et auteure du livre Des démocrates en Amérique.

18h10 : Rappelons les principales informations de ce mercredi :

• Le ministre russe de la Défense a annoncé le retrait de son armée de la ville de Kherson et toute la rive ouest du fleuve Dniepr. Une manœuvre qui représenterait un tournant dans la contre-offensive ukrainienne. Kiev a réagi avec méfiance et assure n’observer aucun retrait sur le terrain.

• Le sort du Sénat et de la Chambre des représentants reste incertain dans l’attente des résultats de plusieurs états clé. On vous explique ce qu’il faut retenir des résultats et pourquoi les républicains n’ont pas remporté la victoire écrasante qu’annonçaient les sondages.

Le ministre de la Santé a annoncé le déclenchement du plan Orsan pour aider à prendre en charge les enfants malades de la bronchiolite, alors que les hospitalisations atteignent un niveau inédit depuis 10 ans.

•La RATP a mis à jour ses prévisions de trafic pour la journée de grève de demain : cinq lignes de métro seront totalement fermées, et le reste du réseau très perturbé. Le mouvement sera moins suivi à la SNCF, et n’aura que des conséquences « modérées », principalement sur le TER.

Didier Deschamps dévoilera peu après 20 heures la liste des joueurs qui représenteront la France au Mondial au Qatar. Une annonce à suivre dans notre direct.

17h57 : Nos journalistes Camille Guttin, Loic de La Mornais et Tristan Mendès-France discutent des résultats de ces élections de mi-mandat dans un « space » sur Twitter, qui débuté à 18 heures.

17h55 : Une chose est certaine : les républicains n’ont pas bénéficié de la « vague rouge » que les sondages annonçaient. Pourquoi les démocrates résistent-ils mieux que prévu, malgré l’inflation et le traditionnel désamour pour le président à mi-mandat ? Fabien Jannic-Cherbonnel livre des pistes d’explication.

(BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

18h01 : Le soleil s’est levé sur les Etats-Unis, mais on ignore toujours le résultat des élections de mi-mandat dans plusieurs états décisifs. Au Sénat, l’agence AP attribue toujours 48 sièges aux démocrates et 48 sièges aux républicains. A la Chambre des représentants, les républicains comptent 200 sièges et les démocrates 174, alors que le seuil de la majorité est fixé à 218 signes.

17h54 : Alors qu’on attend toujours de connaître la couleur politique des deux chambres du Congrès américain, le patron de l’Otan se veut rassurant sur ce que le résultat peut changer en Ukraine. « Il est absolument clair qu’il y a un fort soutien bipartisan aux Etats-Unis pour poursuivre le soutien à l’Ukraine, et cela n’a pas changé », a affirmé Jen Stoltenberg à la presse à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, à Londres.

14h11 : Rappelons les principales infos du jour :

Près de quatre ans après la victoire sur le fil de Francis Joyon devant François Gabart, la Route du rhum reprend ses droits, avec un départ prévu depuis Saint-Malo à 14h15, que vous pouvez regarder en direct sur France 3.

Les espoirs républicains d’une « vague rouge » au Congrès américain semblent s’éloigner, mais ils restent favoris pour reprendre une majorité à la Chambre des représentants. Les démocrates sont toujours en position de conserver une courte majorité au Sénat. Suivez notre direct.

La tension monte d’un cran entre la France et l’Italie autour de l’accueil de l‘Ocean Viking, l’un des navires humanitaires bloqués en Méditerranée avec des centaines de migrants à bord. Paris dénonce le refus « inacceptable » de Rome de le laisser accoster.

• L’épidémie de bronchiolite continue de s’intensifier. La semaine dernière, le virus était responsable de la moitié des hospitalisations chez les enfants de moins de 2 ans, du jamais vu depuis une décennie, annonce Santé publique France.

Le Parquet national financier (PNF) a ouvert au début du mois d’octobre une enquête préliminaire visant la gestion du comité d’organisation pour la Coupe du monde 2023 en France, a appris France Télévisions, confirmant une information de L’Equipe.

14h04 : Dans l’Alaska, l’élection sénatoriale a une petite particularité. Pour l’instant, Associated Press ne donne pas le nom de la gagnante du scrutin, qui oppose trois candidates. Mais les deux femmes qui sont au coude-à-coude sont républicaines : la sortante Lisa Murkowski accuse un léger retard sur Kelly Tshibaka, soutenue par Donald Trump. Si on ne sait pas encore laquelle des deux sera élue, on sait donc déjà que ce siège reviendra aux conservateurs. Raison pour laquelle nous avons mis à jour notre décompte des résultats temporaires pour attribuer 48 sièges aux républicains, même si cette élection en Alaska n’a pas livré son verdict.

13h28 : Il est possible qu’un second tour soit nécessaire pour départager les candidats à la sénatoriale dans l’Etat de Géorgie. Le démocrate Raphael Warnock et le républicain Herschel Walker sont au coude-à-coude, et pour l’instant aucun des deux ne réunit 50% des voix (à 95% des bulletins dépouillés), rapporte le New York Times*. Si cette condition n’est pas remplie, il y aura un second tour le 6 décembre prochain.

13h02 : Il est temps pour moi de vous quitter, après cette matinée chargée en actualité américaine ! Mais je vous laisse en bonne compagnie avec Louis Boy, qui continuera de suivre de près les résultats des midterms. Bonne fin de journée à toutes et à tous ! See you soon 🙂

Jimmy Fallon Salute GIF by The Tonight Show Starring Jimmy Fallon

12h51 : Bonjour @David. A ma connaissance, pas pour l’instant. Mais on attend encore les résultats de plusieurs duels très disputés, au Sénat comme à la Chambre des représentants.

12h51 : Est-ce-qu’on sait si des candidats donnés battus ont refusé de reconnaître leur défaite ?

12h33 : Il est pratiquement 12h30, faisons un petit point sur l’actualité :

Le Parquet national financier (PNF) a ouvert au début du mois d’octobre une enquête préliminaire visant la gestion du comité d’organisation pour la Coupe du monde 2023 en France, a appris France Télévisions, confirmant une information de L’Equipe.

Les espoirs républicains d’une « vague rouge » au Congrès américain semblent s’éloigner. Les démocrates limitent pour l’instant la casse à la Chambre des représentants et sont toujours en position de conserver une courte majorité au Sénat, selon les résultats publiés par l’agence américaine AP. Suivez notre direct.

La tension monte d’un cran entre la France et l’Italie autour de l’accueil de l‘Ocean Viking, l’un des navires humanitaires bloqués en Méditerranée avec des centaines de migrants à bord. Paris dénonce le refus « inacceptable » de Rome de le laisser accoster.

Près de quatre ans après la victoire sur le fil de Francis Joyon devant François Gabart, la Route du Rhum reprend ses droits, avec un départ prévu depuis Saint-Malo à 14h15.

12h24 : C’est (déjà) la fin de cette session de questions-réponses sur les élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Mais pas d’inquiétude, nous continuons d’y répondre (de façon moins soutenue) et de suivre les résultats dans ce direct !

Pop Tv Thank You GIF by Schitt's Creek

12h26 : @Jean : Mais ce n’est pas le seul facteur qui entre en compte. Dans certains Etats, le dépouillement des votes anticipés et par correspondance n’a débuté qu’après la fermeture des bureaux de vote. Les démocrates sont généralement bien plus nombreux à choisir ces modes de vote que les républicains. C’est ce qui avait expliqué la « remontada » de Joe Biden dans certains Etats lors de la présidentielle de 2020. Il faut aussi prendre en compte le décalage horaire, pour les résultats des districts de la côte ouest.

12h17 : Bonjour @Jean. Cela peut parfois jouer dans certains Etats. Par exemple, pour la sénatoriale dans le Nevada, beaucoup de votes restent à dépouiller dans le comté de Las Vegas, qui vote plutôt démocrate alors que le reste de l’Etat met le candidat républicain en tête, selon les estimations du New York Times. Mais à ce stade, les résultats sont trop serrés pour qu’on donne un vainqueur, et il est difficile de prévoir une remontada…

12h18 : Bonjour FI. est-ce que, comme en France et au Brésil, sont d’abord dépouillés les Etats les plus ruraux souvent les plus conservateurs avant les villes souvent plus progressistes, auquel cas la remontada est fortement possible ?

12h11 : Bonjour @Alex et @Maquis. Vous ne m’en voudrez pas, je ne vais pas me risquer à des prédictions au doigt mouillé 😉 Ce que je peux vous dire, c’est qu’on attend encore les résultats de 64 districts. La plupart concernent des duels très disputés, relève le New York Times. Mais le parti républicain n’a effectivement besoin que de 19 sièges supplémentaires pour atteindre la majorité de 218 élus à la Chambre des représentants, ce qui est donc pour l’instant tout à fait faisable.

12h10 : Bonjour FI. Si je compte bien, il ne manque plus que 19 sièges aux républicains pour obtenir la majorité à la Chambre des représentants ! Alors facile ou pas ?

12h09 : Bonjour Marie-Violette est-il possible d’avoir une  » remontada  » du parti démocrate à la chambre des représentants celons vous ? Et est-ce que c’est également serré pour les derniers sièges de la chambre des représentants ? Bonne journée à vous.

12h10 : Bonjour @Paul. Ce n’est pas automatique ! Le « speaker » de la Chambre des représentants est élu au début de chaque mandature, par la nouvelle assemblée. Et, de fait, si les républicains obtiennent la majorité, il est peu probable que Nancy Pelosi conserve son poste. Le vote aura lieu en janvier, lorsque les 435 élus seront investis.

12h02 : Bonjour, Nancy Pelosi ayant été réélue, est-elle automatiquement reconduite à la présidence de la chambre des représentants ou une élection interne aura lieu ?

12h01 : Bonjour @Malaguena. Votre question fait suite à celle de @Polo. Si les démocrates perdent le contrôle de l’une des deux assemblées, Joe Biden risque de voir son action entravée par les républicains. L’objectif du parti présidentiel est de garder le contrôle du Congrès.

11h59 : Bonjour. Qu’est ce qui est le plus important pour Biden de gagner le sénat ou la chambre ? Merci

12h08 : Bonjour @Polo. A peu de choses près, oui, le Congrès américain est l’équivalent de notre Parlement. Il y a toutefois une différence majeure : pour être adoptée, une loi doit impérativement être approuvée par la Chambre des représentants et le Sénat. Contrairement à la France, où l’Assemblée nationale a le dernier mot face au Sénat en cas de désaccord.

11h59 : Chambre des représentants et Sénat ? Qui fait quoi ? Est-ce comparable à notre Assemblée nationale et notre Sénat ?

12h08 : Tout à fait @Lecteur ! On attend encore les résultats de l’Alaska, l’Arizona, la Géorgie, le Nevada et le Wisconsin. Dans ces cinq Etats, où le dépouillement n’est pas terminé, les duels sont pour l’instant très serrés. Le parti républicain doit remporter quatre de ces cinq scrutins pour obtenir la majorité : en cas d’égalité parfaite avec 50 sièges pour chaque camp, c’est le ou la vice-présidente qui départage les votes au Sénat. C’est le cas actuellement avec Kamala Harris, qui donne l’avantage aux démocrates.

11h55 : Bonjour Marie-Violette ! Si je comprends bien, il ne reste plus que 5 sièges incertains au Sénat. Ce sont eux qui vont faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre ?

11h51 : Bonjour @Maxence. Le site FiveThirtyEight estimait, sur la base de son agrégateur de sondages, que les républicains avaient huit chances sur dix d’obtenir la majorité à la Chambre des représentants. Les projections étaient en revanche trop serrées pour donner un parti vainqueur au Sénat. Pour l’instant, les premiers résultats ne démentent pas ces prédictions.

11h48 : Bonjour Franceinfo. Que disaient les sondages sur les résultats des midterms avant hier ? Merci !

12h06 : @Marie : Par ailleurs, chacun des 50 Etats est chargé d’organiser le vote et son dépouillement. Et les règles ne sont pas les mêmes partout. Certains Etats, comme le Michigan, ne commencent le dépouillement du vote anticipé et du vote par correspondance qu’après la fermeture de tous les bureaux (là où d’autres démarrent avant). C’est ce qui explique que les résultats arrivent plus tard dans certains Etats : en 2020, pour la présidentielle, il avait fallu plusieurs jours pour dépouiller tous les votes en Pennsylvanie.

12h28 : Bonjour @Marie. Je commence déjà par rappeler qu’aux Etats-Unis, les électeurs votent pour plusieurs scrutins en même temps. Lors de ces midterms, ils doivent par exemple désigner leurs élus au Congrès fédéral mais aussi, dans certains Etats, leurs gouverneurs, leurs magistrats, leurs shérifs, les membres des assemblées locales… Le bulletin de vote fait généralement plusieurs pages, ce qui prend donc plus de temps à dépouiller.

Un exemple de bulletin de vote pour les élections du 8 novembre 2022 dans le comté de Santa Clara, en Californie (Etats-Unis). (COUNTY OF SANTA CLARA REGISTRAR OF VOTERS). (COUNTY OF SANTA CLARA REGISTRAR OF VOTERS)

11h46 : Bonjour, pourquoi les résultats mettent autant de temps à arriver aux USA? Ils ont en plus des machines de vote dans certains états donc logiquement ca devrait être plus rapide, non ? En France, jamais on attend plusieurs jours pour avoir des resultats de vote…

12h05 : @Remember : Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance, en fonction des années et du contexte politique. Mais selon le site américain Vox (en anglais), l’une des raisons est en effet la volonté des électeurs de mettre en place un contre-pouvoir plus fort face au président, après deux ans de mandat.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :