Nord Stream : la société d’exploitation autorisée à inspecter les dommages sur les gazoducs en zone danoise

D’importantes fuites de gaz avaient affecté les gazoducs reliant la Russie à l’Allemagne fin septembre.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 11/11/2022 14:43 Mis à jour le 11/11/2022 15:22

Temps de lecture : 1 min.

La société d’exploitation des gazoducs Nord Stream, cibles d’un sabotage présumé en mer Baltique fin septembre, a été autorisée à procéder à ses propres inspections sous-marines dans la zone exclusive du Danemark, a annoncé vendredi 11 novembre l’Agence danoise des géodonnées. Le permis a été accordé le 1er novembre.

Quatre importantes fuites de gaz avaient été détectées sur les gazoducs reliant la Russie à l’Allemagne, toutes dans les eaux internationales, le 26 septembre. Deux se trouvent toutefois dans la zone économique suédoise et deux dans celle du Danemark. Les inspections préliminaires sous-marines ont renforcé les soupçons de sabotage, les fuites ayant été précédées d’explosions, selon les enquêteurs.

Fin octobre, le consortium Nord Stream, dont le russe Gazprom est l’actionnaire majoritaire, a envoyé un navire civil sous pavillon russe pour procéder à une inspection en zone suédoise. La Suède et le Danemark, où des enquêtes sont en cours, ont refusé une participation russe aux inspections.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par Moscou fin février, les deux pipelines sont au cœur de tensions géopolitiques, attisées après la décision de Moscou de couper les livraisons de gaz à l’Europe.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :