Guerre en Ukraine : Kherson est « à nous », se félicite Volodymyr Zelensky, après l’entrée des forces ukrainiennes dans la ville

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

23h59 : Il est minuit, voici les titres de la soirée :

« Aujourd’hui est un jour historique », a estimé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dans un message Telegram, après le retrait forcé des militaires russes de Kherson, qui était occupée depuis la mi-mars. « Les habitants de Kherson nous attendaient. Ils n’ont jamais abandonné l’Ukraine. » Voici ce qu’il faut retenir de cette journée.

Le Vatican a annoncé ouvrir une enquête préliminaire au sujet du cardinal français Jean-Pierre Ricard, qui fait déjà l’objet d’une enquête de la justice française pour « agression sexuelle aggravée ». Il a reconnu auprès de l’évêque de Nice avoir embrassé une jeune fille de 14 ans dans les années 1980.

• Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté au port militaire de Toulon, avec à son bord 230 migrants secourus en Méditerranée, pour certains depuis trois semaines. Voici notre reportage sur la presqu’île de Giens, dans le village vacances où ils sont temporairement hébergés.

•Le duel Lyon-Nice n’a pas réservé un grand spectacle, avec un match nul bien terne (1-1) grâce à deux penalties. De leur côté, les Bleues terminent l’année sur une bonne note : après deux défaites de rang, les joueuses de Corinne Diacre ont retrouvé le sourire contre la Norvège (2-1).

22h25 : Après le retrait des forces russes de Kherson, les visages du mouvement Ruban jaune, un groupe de résistance civile, s’affichent désormais sur Instagram sans peur des représailles. Le groupe est particulièrement implanté dans cette ville, où ses membres collaient des affiches contre l’occupation russe, et accrochaient des rubans jaunes. Ici, c’est Liliya, coordinatrice du mouvement, qui a pris la pose devant un bâtiment administratif.

22h02 : A Kherson aussi, les Ukrainiens ont célébré le retour de l’armée nationale. A tel point que les militaires ont eu du mal à se frayer un chemin dans les rues pleine de monde. Voici des images de la célébration ukrainienne, diffusées par France 2.

21h23 : Scènes de liesse tout à l’heure à travers l’Ukraine, à l’annonce de la reprise de Kherson par les forces ukrainiennes. Voici quelques clichés pris à Kiev et à Odessa :

(GENYA SAVILOV / AFP)

(GENYA SAVILOV / AFP)

(METIN AKTAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

(METIN AKTAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

21h07 : De nombreux médias (TSN, Unian, Dumskaya, Suspilne…), ainsi que des institutions officielles (Parlement, gouverneurs…), ont ajouté ce soir une pastèque en logo, sur leurs réseaux sociaux. Une manière de célébrer l’entrée des troupes ukrainiennes à Kherson, ville connue pour sa production agricole de pastèques. Cet après-midi, la Poste ukrainienne avait déjà annoncé la sortie prochaine d’un timbre « pastèque ».

20h15 : Voici un nouveau point sur l’actualité :

« Aujourd’hui est un jour historique », a estimé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, dans un message Telegram, après le retrait forcé des militaires russes de Kherson, qui était occupée depuis la mi-mars. « Les habitants de Kherson nous attendaient. Ils n’ont jamais abandonné l’Ukraine. » Suivez notre direct.

Le Vatican a annoncé ouvrir une enquête préliminaire au sujet du cardinal français Jean-Pierre Ricard, qui fait déjà l’objet d’une enquête de la justice française pour « agression sexuelle aggravée ». Il a reconnu auprès de l’évêque de Nice avoir embrassé une jeune fille de 14 ans dans les années 1980.

• Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté au port militaire de Toulon, avec à son bord 230 migrants secourus en Méditerranée, pour certains depuis trois semaines. Voici notre reportage sur la presqu’île de Giens, dans le village vacances où ils sont temporairement hébergés.

• L’homme suspecté d’avoir poignardé à mort un policier hier soir à Bruxelles est un ancien détenu, condamné pour des faits de droit commun. Il était fiché par l’organe belge d’analyse de la menace terroriste (Ocam), a annoncé le parquet fédéral.

19h49 : « Je salue le retour de Kherson à l’Ukraine, un pas important vers le plein rétablissement de ses droits souverains », réagit Emmanuel Macron sur Twitter.

19h19 : « Les forces armées continuent de libérer les terres ukrainiennes en direction de Kherson (…). Des unités avancées ont déjà atteint la rive droite du Dniepr à certains endroits », annonce l’état-major ukrainien sur Facebook (contenu en ukrainien), sans bien sûr dévoiler le détail précis des opérations.

18h57 : « Les habitants de Kherson nous attendaient. Ils n’ont jamais abandonné l’Ukraine. »

Le président ukrainien célèbre la reprise de la ville, dans sa prise de parole quotidienne. « Il en sera de même dans les villes qui attendent encore notre retour. L’Ukraine sera de retour chez les siens », écrit-il également.

18h56 : « Aujourd’hui est un jour historique », ajoute Volodymyr Zelensky dans un nouveau message posté à l’instant sur Telegram. Même si les Russes sont encore « aux abords de la ville », « les habitants de Kherson eux-mêmes enlèvent déjà les symboles russes des rues et des bâtiments« .

18h38 : Il s’agit du troisième repli d’ampleur depuis le début de l’invasion le 24 février. Moscou a dû renoncer au printemps à prendre Kiev, avant de devoir abandonner la quasi-totalité de la région de Kharkiv, sous la pression de l’armée ukrainienne en septembre.

18h35 : Kherson est « à nous », se félicite sur Telegram (contenu en ukrainien) le président Volodymyr Zelensky, après le retrait forcé des militaires russes de la ville qui était occupée depuis la mi-mars.

18h15 : Il est l’heure d’un nouveau point sur l’actualité de ce vendredi 11 novembre :

• L’armée russe annonce avoir achevé sa retraite de la ville de Kherson et de tout le nord de la région. Le gouvernement ukrainien salue « une victoire importante », alors que le drapeau de l’Ukraine est à nouveau hissé dans la ville que la Russie occupait depuis mars.

Le Vatican annonce ouvrir une enquête préliminaire au sujet du cardinal français Jean-Pierre Ricard, qui fait déjà l’objet d’une enquête de la justice française pour « agression sexuelle aggravée ». Il a reconnu auprès de l’évêque de Nice avoir embrassé une jeune fille de 14 ans dans les années 1980.

• Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté au port militaire de Toulon, avec à son bord 230 migrants secourus en Méditerranée, pour certains depuis trois semaines. Leur débarquement est en cours. Critiquée par la France, la cheffe du gouvernement italien, Giorgia Meloni, dénonce une réaction « agressive, incompréhensible et injustifiée ».

• L’homme suspecté d’avoir poignardé à mort un policier hier soir à Bruxelles est un ancien détenu, condamné pour des faits de droit commun. Il était fiché par l’organe belge d’analyse de la menace terroriste (Ocam), a annoncé le parquet fédéral.

16h19 : L’armée russe occupait la ville de Kherson depuis mi-mars. Notre journaliste Agathe Mahuet a réussi à joindre Katia, une habitante qui n’avait pas fui la ville. « C’était comme être en prison », raconte-t-elle. « Les Russes [pouvaient] rentrer chez toi, tu [pouvais] être arrêté dans la rue, et même tué. »

18h19 : « Si c’est une victoire, la ville de Kherson ne va pas pour autant retrouver la vie qu’elle avait connue avant-guerre. (…) Ceux qui ont fui ne vont pas pouvoir revenir parce que les Russes sont juste de l’autre côté du fleuve Dniepr, ce qui veut dire que la ville de Kherson est désormais sous le feu de l’artillerie russe. »

La reprise de Kherson par l’Ukraine ne signe pas un retour à la normale pour ses habitants, rappelle le général Jérôme Pellistrandi sur franceinfo. Cet analyste estime que l’armée ukrainienne aura du mal à poursuivre sa contre-offensive dans le reste de la région, de l’autre côté du fleuve Dnipro, « en tout cas pour les semaines et les mois à venir ».

15h45 : Le ministère russe de la Défense affirme que plus de 30 000 militaires se sont retirés de la ville de Kherson et de toute la rive occidentale du fleuve Dnipro. Ce matin, Moscou assurait n’avoir subi aucune perte lors de ce repli.

15h03 : несила терпіти! відкриваємо передзамовлення https://t.co/qfyJUfzzGk

15h03 : Sur Twitter, la poste ukrainienne célèbre la reprise de Kherson et annonce l’émission prochaine d’un timbre pour célébrer cette victoire, portant le dessin d’une pastèque, un symbole de cette ville.

15h01 : « Kherson retourne sous le contrôle de l’Ukraine, des unités des forces armées ukrainiennes entrent dans la ville », écrit le ministère ukrainien de la Défense sur Facebook. Il appelle les militaires russes qui se trouveraient encore sur place à « se rendre immédiatement », leur « seule chance d’éviter la mort ».

14h53 : L’armée ukrainienne est entrée à Kherson, confirme le ministère ukrainien de la Défense.

14h33 : Rappelons les principales informations de ce vendredi :

• L’armée russe annonce avoir achevé sa retraite de la ville de Kherson et de tout le nord de la région. Le gouvernement ukrainien salue « une victoire importante », alors que le drapeau de l’Ukraine est à nouveau hissé dans la ville que la Russie occupait depuis mars.

• Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté au port militaire de Toulon, avec à son bord 230 migrants secourus en Méditerranée, pour certains depuis trois semaines. Leur débarquement est en cours. Critiquée par la France, la cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni dénonce une réaction « agressive, incompréhensible et injustifiée ».

• L’homme suspecté d’avoir poignardé à mort un policier hier soir à Bruxelles est un ancien détenu, condamné pour des faits de droit commun. Il était fiché par l’organe belge d’analyse de la menace terroriste (Ocam), a annoncé le parquet fédéral.

13h51 : « L’Ukraine est en train de remporter une autre victoire importante », se félicite le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba sur Twitter, après l’annonce par la Russie de son retrait complet de la ville de Kherson. Des médias locaux relayent des vidéos postées sur les réseaux sociaux montrant des drapeaux ukrainiens hissés dans plusieurs endroits de la ville, prise par la Russie en mars.

13h19 : Le chef du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, affirme que son organisation forme des miliciens dans deux régions de Russie frontalière de l’Ukraine, celles de Belgorod et Koursk. Ces derniers mois, ces deux territoires ont été touchés à de nombreuses reprises par des tirs, que la Russie attribue à l’armée ukrainienne. Ces miliciens vont également construire « des ouvrages fortifiés », affirme le patron de Wagner.

13h41 : Les autorités danoises annoncent avoir autorisé la société d’exploitation des gazoducs Nord Stream, dont le groupe russe Gazprom est l’actionnaire majoritaire, à procéder à ses propres inspections sous-marines sur les deux infrastructures, cibles d’un probable sabotage en septembre.

13h09 : Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs blessées cette nuit dans une frappe de missile sur un immeuble résidentiel de la ville de Mykolaïv, dans le sud-ouest de l’Ukraine, affirme le chef ukrainien de l’autorité régionale.

12h17 : Faisons un point sur l’actualité :

• Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté au port militaire de Toulon d’où doivent débarquer les 230 migrants secourus en Méditerranée au large de la Libye. La cheffe du gouvernement italien, Giorgia Meloni, a dénoncé une réaction française « agressive, incompréhensible et injustifiée », après que Paris a annoncé des mesures de rétorsion envers Rome pour avoir refusé de faire accoster le navire. Suivez notre direct.

•Conformément à la tradition, Emmanuel Macron s’est rendu au pied de l’Arc de triomphe, auprès de la flamme marquant la tombe du soldat inconnu. Le chef de l’Etat a ensuite salué les militaires et anciens combattants.

•L’armée russe a annoncé avoir achevé sa retraite du nord de la région ukrainienne de Kherson, nouveau cinglant revers après près de neuf mois de campagne militaire en Ukraine. Par ailleurs, au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs blessées cette nuit dans une frappe de missile sur un immeuble résidentiel de la ville de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine. Suivez notre direct.

• L’homme suspecté d’avoir poignardé à mort un policier hier soir à Bruxelles est un ancien détenu, condamné pour des faits de droit commun. Il était fiché par l’organe belge d’analyse de la menace terroriste (Ocam), a annoncé le parquet fédéral.

11h26 : L’armée russe annonce avoir achevé sa retraite du nord de la région ukrainienne de Kherson. Le ministère russe de la Défense assure n’avoir subi aucune perte.

10h45 : Vladimir Poutine ne se rendra pas au sommet du G20 en Indonésie la semaine prochaine car son agenda ne le permet pas, a assuré le Kremlin, cette absence étant perçue comme un signe d’isolement en pleine intervention militaire en Ukraine.(Sergei BOBYLYOV / SPUTNIK / AFP)

10h39 : La région de Kherson « est un sujet de la Fédération de Russie », a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. « Il ne peut y avoir aucun changement », a-t-il ajouté dans le premier commentaire de la présidence russe sur le retrait de ses forces de Kherson annoncé mercredi.

10h45 : Le Kremlin considère toujours que la totalité de la région ukrainienne de Kherson et sa capitale appartiennent à la Russie en dépit de la retraite de l’armée russe de cette zone dont Moscou a revendiqué l’annexion en septembre.

09h43 : Un Japonais qui combattait aux côtés de soldats ukrainiens contre la Russie est mort en Ukraine. Il est la première victime connue du Japon dans cette guerre, a annoncé le gouvernement nippon. Les autorités japonaises n’ont fourni aucun autre détail.

09h03 : Faisons un point sur l’actualité :

Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté au port militaire de Toulon où il doit débarquer 230 migrants qu’il a secourus en Méditerranée au large de la Libye. « Il y a une rupture de confiance » avec l’Italie, a déclaré Laurence Boone, secrétaire d’Etat chargée de l’Europe, sur franceinfo, ce matin. Suivez notre direct.

Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs blessées cette nuit dans une frappe de missile sur un immeuble résidentiel de la ville de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine, ont déclaré les autorités régionales. Suivez notre direct.

La Chine a assoupli certaines mesures contre le Covid-19, notamment une réduction de la quarantaine à l’arrivée dans le pays, qui passe de dix à huit jours. Le pays asiatique est la dernière grande économie à maintenir une stricte politique sanitaire contre le virus, avec des frontières qui restent fermées à la plupart des ressortissants étrangers.

#COP27 Le président américain Joe Biden, conforté par les élections de mi-mandat, fait une brève escale aujourd’hui à la COP27 pour réaffirmer les engagements climatiques des Etats-Unis, sous pression pour augmenter leur aide aux pays pauvres, en première ligne du dérèglement climatique.

07h59 : Pour le ministre des Armées Sébastien Lecornu, le retrait des troupes russes de Kherson est « une défaite politique ». Selon lui, « on rentre dans phase du conflit qui va être un peu différente » avec une ligne de front « qui va se figer » à l’approche de l’hiver.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :