Insulté dans l’émission TPMP, le député Louis Boyard va porter plainte contre Cyril Hanouna

Publié le : 14/11/2022 – 20:05

Après son passage chahuté dans l’émission « Touche pas à mon poste » jeudi dernier sur C8, le député de La France insoumise Louis Boyard a annoncé qu’il allait porter plainte contre l’animateur Cyril Hanouna.

Publicité

Le député insoumis, ancien chroniqueur de la chaîne C8 dans l’émission « Touche pas à mon poste », a eu une altercation avec Cyril Hanouna au sujet du milliardaire Vincent Bolloré, propriétaire de la chaîne. Louis Boyard avait fini par quitter le plateau, insulté par l’animateur. Le député a annoncé ce lundi qu’il allait porter plainte contre Cyril Hanouna et demande à l’Assemblée l’ouverture d’une commission d’enquête. Louis Boyard le répète : sa démarche n’a rien de personnel. « Ici, ce n’est pas un débat de presse people, c’est un débat politique. Ce n’est pas un débat de personne à personne », a-t-il assuré.

La France insoumise demande une commission d’enquête sur la concentration dans les médias et plus précisément sur les chaînes du groupe Bolloré. Selon la députée insoumise Sarah Legrain, le législateur doit durcir les règles aujourd’hui en vigueur. « Nous allons poser la question à tous nos collègues députés : « êtes-vous satisfaits du fait que dans une chaîne possédée par Bolloré, un animateur puisse dire qu’il ne mord pas la main qui le nourrit et que donc il ne dira pas de mal de Bolloré et j’interdis à un député de la République de dire du mal de Bolloré » ».

Proposition de loi pour mettre fin à la concentration des médias

L’affaire laisse sceptique dans les rangs du parti présidentiel Renaissance. Pour le député Benjamin Haddad, Louis Boyard n’est pas le mieux placé pour soulever cette question. « Quand on va dans ce type d’émission, quand on a soi-même été un ancien chroniqueur de cette émission, il faut aussi se remettre en question sur la façon dont on participe au débat public », estime-t-il.

Au Rassemblement national, l’initiative fait sourire. « L’Assemblée nationale, ça ne doit pas être simplement un objet de vengeance dans la main de certains politiciens. Est-ce que c’est la priorité des Français en ce moment que de s’occuper de l’amour-propre de Louis Boyard, je ne suis pas sûr », affirme le député Laurent Jacobelli, porte-parole du parti.

Hasard du calendrier, une proposition de loi des Insoumis pour mettre fin à la concentration dans les médias doit être examinée à partir de mercredi en commission.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :