Ligue 1 : l’AS Monaco dénonce « un flot de messages haineux à caractère raciste » envers Axel Disasi, nouvellement appelé chez les Bleus

Appelé par Didier Deschamps, lundi, pour pallier le forfait de Presnel Kimpembe dans le groupe des 26 Bleus sélectionnés pour la Coupe du monde au Qatar, le défenseur de l’AS Monaco a été victime de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 14/11/2022 16:50 Mis à jour le 14/11/2022 16:57

Temps de lecture : 1 min.

Axel Disasi a vécu vingt-quatre dernières heures intenses et mouvementées. Appelé parmi les 26 joueurs de l’équipe de France qui participeront à la Coupe du monde pour pallier le forfait de Presnel Kimpembe, lundi 14 novembre, le joueur de l’AS Monaco a aussi été victime d’insultes, dont certaines à caractère raciste.

Le défenseur central de 24 ans s’est retrouvé visé à la suite du match clôturant la 15e journée de Ligue 1 entre Monaco et Marseille, remporté (3-2) par l’OM, dimanche, au stade Louis-II. Peu après l’heure de jeu, dans un choc avec le Monégasque Axel Disasi, le Marseillais Amine Harit a été évacué sur une civière et souffre d’une entorse des ligaments croisés du genou. Sélectionné avec le Maroc, il doit faire une croix sur la Coupe du monde.

Le dernier Tricolore sélectionné pour le Mondial a publié un message sur son compte Instagram en début d’après-midi dans lequel il a glissé quelques mots à l’adresse du milieu de terrain olympien : « Grosse force à Amine dans cette épreuve. » Il a surtout évoqué les nombreux messages et insultes dont il a été le destinataire : « Les insultes envers ma famille, le racisme, la divulgation de mon numéro de téléphone… Ce sont des choses inacceptables et incompréhensibles en 2022. (…) Il y a des limites, ça reste du sport. »

Le club de la principauté a apporté son soutien à son défenseur international. « L’AS Monaco apporte son soutien à Axel Disasi, victime d’un flot de messages haineux à caractère raciste et menaçant depuis hier soir », a-t-il écrit dans un communiqué, sur Twitter, lundi.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :