DIRECT. Guerre en Ukraine : la Pologne confirme que deux de ses citoyens sont morts à la suite d’une explosion sur son territoire

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

22h29 : L’Ukraine a appelé les pays membres de l’Otan à convoquer un sommet « immédiat » suite à des informations, non confirmées, selon lesquelles des missiles russes aurait touché la Pologne.

22h19 : Bonsoir @Fabinouze. Non, pour l’instant nous n’avons pas de confirmation de la nature des explosions qui ont eu lieu en Pologne, près de la frontière ukrainienne. Des enquêtes sont en cours.

22h19 : Bonsoir FI, sommes nous sur qu’il s’agit de missiles russes, et pas d’un accident ?

22h14 : Le porte-parole du gouvernement polonais confirme que deux citoyens polonais sont morts à la suite d’une explosion. Les services spéciaux polonais sont sur place pour trouver des explications.

22h10 : « Aujourd’hui, des missiles russes ont frappé la Pologne, le territoire d’un pays allié. Des gens sont morts. C’est une escalade très importante. Nous devons agir. »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie d’avoir tiré des missiles sur la Pologne, membre de l’Otan, qualifiant cette attaque présumée, non confirmée pour l’instant, « d’escalade très importante ».

22h07 : « En toute hypothèse, la Pologne peut compter sur la solidarité de la France« , a réagi la première ministre française, Elizabeth Borne, dans un message lu par la secrétaire d’État Sonia Backes à l’Assemblée nationale.

22h06 : Les événements en Pologne agitent jusqu’à l’hémicycle français. « Il serait souhaitable que le gouvernement tienne informée l’Assemblée nationale », a demandé le député LR Olivier Marleix. « Nous vous tiendrons informés au cours de la soirée des éléments que nous pourrons avoir », a répondu la présidente de séance.

22h00 : Emmanuel Macron « a pris contact » avec la Pologne et envisage une « discussion » demain au G20, annonce l’Elysée.

21h58 : Au sujet des informations sur des chutes de missiles russes, « une vérification est en cours dans le cadre de l’Otan avec nos alliés US et UK, et évidemment en lien avec les Polonais, précise une source gouvernementale à franceinfo. Nous faisons une levée de doute avant tout. »

21h50 : Sur Twitter, le ministère des Affaires étrangères de l’Estonie se dit prêt à défendre « chaque centimètre du territoire de l’OTAN ».

21h47 : Le président du Conseil européen, Charles Michel, vient de réagir aux informations sur des chutes de missiles russes en Pologne. « Choqué par la nouvelle d’un missile ou autre munition ayant tué des personnes sur le territoire polonais. Mes condoléances aux familles. Nous sommes aux côtés de la Pologne », a-t-il écrit sur Twitter.

21h43 : L’article 5 du traité de l’Alliance atlantique stipule que si un Etat membre est victime d’une attaque armée, les autres considéreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires pour venir en aide au pays attaqué.

21h42 : La Pologne, qui partage une frontière avec l’Ukraine, envahie le 24 février par la Russie, est membre de l’Otan et quelque 10 000 militaires américains se trouvent dans le pays.

21h31 : L’Otan est « en train d’examiner » des informations sur des chutes de missiles russes en Pologne, qui fait partie de l’alliance de l’Atlantique Nord.

21h27 : « Cet acte de génocide des Ukrainiens en réponse à mon plan de paix est une gifle cynique au visage du G20 et du monde. »

Le barrage de frappes russes qui a visé le réseau électrique en Ukraine est « une gifle au G20 », actuellement réuni à Bali, a estimé le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

21h25 : « Ces frappes vont rendre les Ukrainiens plus unis et plus déterminés. » La ville de Jytomyr, située à 150 km de Kiev, a été touchée par deux projectiles aujourd’hui. Son maire, Serhiy Soukhomline, réagit auprès de franceinfo à ces nouvelles frappes visant les infrastructures énergétiques.

21h11 : Le ministère de la Défense russe dément avoir tiré des missiles sur le sol polonais. Aucun tir n’a été mené près de la frontière, assure le Kremlin. Et l’épave publiée par les médias polonais « n’a rien à voir avec des armes russes ».

20h49 : En Hongrie, le Premier ministre Viktor Orban convoque également le Conseil de défense après des « frappes » sur la Pologne.

21h18 : En Pologne, une réunion d’urgence du Conseil de la sécurité nationale est en cours concernant de possibles missiles russes ayant atterri sur le territoire polonais.

20h32 : « Nous n’avons pas d’éléments à ce stade pour confirmer ces informations et nous les examinons de façon plus poussée », a expliqué ce porte-parole du Pentagone. Une réunion des autorités polonaises doit se tenir ce soir à ce sujet.

20h23 : Le Pentagone dit enquêter sur des informations relatives à deux missiles russes possiblement tombés en Pologne.

20h06 : Bonjour @Menthy, nous sommes en train de vérifier l’information sur de possibles missiles russes tombés en Pologne. Nous vous tenons informés dès que possible.

20h06 : Bonjour FI, des infos sur la situation en Pologne ?

19h42 : Plusieurs coupures d’électricité ont été enregistrées dans différentes parties de la Moldavie après des frappes russes ayant visé des infrastructures énergétiques en Ukraine voisine, ont annoncé les autorités moldaves.

18h49 : Quinze installations énergétiques à travers l’Ukraine ont été endommagées, a déclaré sur les réseaux sociaux le chef adjoint du bureau du président Volodymyr Zelensky, Kyrylo Tymoshenko. « Nos ingénieurs électriciens font désormais tout ce qu’ils peuvent pour reconnecter l’alimentation électrique dans les plus brefs délais », a-t-il ajouté.

18h48 : Plus de sept millions de foyers ukrainiens sont privés d’électricité après de nouvelles frappes russes ayant visé le réseau électrique du pays, a annoncé la présidence de l’Ukraine.

17h47 : Deux personnes ont été tuées dans des frappes ukrainiennes contre la région russe de Belgorod, frontalière de l’Ukraine, annonce sur Telegram le gouverneur de la région, Viatcheslav Gladkov. Selon lui, les tirs ont visé la ville de Chebekino et « il y a deux morts et trois blessés ».

17h37 : Cher, l’Ukraine vient de demander à l’instant « une réaction de principe » du G20 après les frappes russes. Pour le moment, seule la Maison Blanche a réagi, assurant que ces frappes ne feront qu’« approfondir les préoccupations » des pays membres du G20.

17h13 : Aucune réaction du G20 sur l attaque massive sur l Ukraine qui est en cours ??

16h49 : « Prenez soin de vous, restez dans les abris », déclare Volodymyr Zelensky, alors que l’Ukraine est la cible d’une attaque massive des forces russes. « Nous survivrons à tout. Gloire à l’Ukraine. »

16h41 : Plus de 100 missiles ont été tirés par les forces russes lors de leur attaque massive sur l’Ukraine, annonce le porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne, Youriy Ignat. C’est davantage que le 10 octobre dernier, quand 84 missiles avaient été comptabilisés. Il s’agit de l’une des attaques les plus importantes depuis le début de la guerre, si ce n’est la plus massive.

16h33 : A Kiev, le corps d’une victime a été retrouvé dans les décombres d’un immeuble, après les frappes russes, annonce le maire de la ville, Vitaliy Klitschko.

16h22 : L’opérateur national Ukrenergo est contraint d’introduire des coupures électriques d’urgence dans tout le pays. « La situation est critique », commente le conseiller présidentiel Kirill Timochenko.

16h23 : « En raison d’une attaque massive de missiles, sur ordre de [l’opérateur national] Ukrenergo, des coupures de courant d’urgence [sont introduites] dans toute l’Ukraine, notamment dans la capitale. C’est une étape nécessaire pour équilibrer le système électrique et éviter les accidents matériels. A Kiev, au moins la moitié des clients sont sans électricité. »

Au moins la moitié des habitants de Kiev sont privés d’électricité, annonce le maire Vitaliy Klitschko. Plusieurs gouverneurs régionaux et autorités locales annoncent des coupures d’urgence à l’échelle du pays.

16h24 : A Lviv, le métro est notamment « à l’arrêt », annonce sur Telegram le maire Andriï Sadovy. Une partie de la ville de Kharkiv, dans le nord-est du pays, est également victime d’une coupure du courant, selon la mairie. Des interruptions volontaires d’électricité ont été mises en place dans la région de Soumy, frontalière de la Russie, selon le gouverneur régional Dmytro Jyvytskiï, afin de préserver le réseau.

15h53 : Des coupures d’électricité touchent plusieurs régions après des frappes russes, annoncent les autorités locales.

16h26 : « Des explosions se font entendre à Lviv. Restez tous à l’abri ! » a exhorté sur Telegram le maire de Lviv, Andriï Sadovy, qui a précisé qu’« une partie de la ville [se trouvait] sans électricité ». « Attaque au missile contre le district d’Industrialniï à Kharkiv », a de son côté annoncé son homologue de la deuxième ville d’Ukraine, Igor Terekhov.

15h24 : En plus de Kiev, les villes de Lviv et Kharkiv ont été touchées par des frappes russes, annoncent les autorités locales.

14h56 : Les occupants russes annoncent s’être retirés de la ville de Nova Kakhovka, accusant les forces de Kiev de bombarder cette ville située dans le sud de l’Ukraine à proximité d’un barrage hydroélectrique stratégique. Cette ville est située sur la rive gauche du Dniepr, dans la région de Kherson, où les forces russes s’étaient repliées la semaine dernière faute de pouvoir tenir la rive droite face à une contre-offensive ukrainienne.

14h41 : Deux immeubles résidentiels ont été touchés par des missiles à Kiev, dans le quartier de Pechersky, selon les premières informations communiquées par le maire Vitaliy Klitschko. La défense antiaérienne a abattu plusieurs missiles.

14h29 : L’alerte aérienne est déclenchée simultanément dans plusieurs régions ukrainiennes (Tchernihiv, Poltava, Zaporijjia, Tcherkassy ET Kiev), selon les gouverneurs concernés, en raison d’un risque de bombardement russe. Plusieurs responsables annoncent que la défense antiaérienne est en action.

13h30 : De nombreux prisonniers de guerre capturés par les deux parties en conflit en Ukraine depuis l’invasion russe sont soumis à la torture et aux mauvais traitements, alerte l’ONU. Matilda Bogner, qui dirige la Mission de surveillance des droits de l’homme en Ukraine, a longuement décrit les sévices subis des deux côtés par les prisonniers de guerre, dont certains sont entassés dans des camions, d’autres tabassés ou dénudés ou encore torturés à l’électricité.

13h11 : Le sommet du G20, réunion des grandes économies du monde, s’est ouvert aujourd’hui à Bali sans la présence de Vladimir Poutine, représenté par son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Le président russe « est isolé dans son pays », explique sur franceinfo Carole Grimaud, spécialiste de la géopolitique russe, enseignante à l’université de Montpellier.

12h21 : Midi, faisons un nouveau point sur l’actualité :

Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, annonce qu’il a eu une brève conversation avec Emmanuel Macron et Olaf Scholz au G20, une information démentie par l’Elysée. Le chef de la diplomatie russe qualifie d’« irréalistes » les demandes ukrainiennes pour débuter les négociations. Suivez notre direct.

Les remises sur le carburant du gouvernement et de TotalEnergies baissent respectivement de 20 et de 10 centimes à partir de demain, et ce jusqu’à la fin de l’année. Nous répondons à trois questions sur le sujet.

La population mondiale dépasse les 8 milliards d’habitants, selon les Nations unies. D’après l’ONU, la Terre devrait compter 9,7 milliards d’habitants en 2050, puis 10,4 milliards autour de 2080. La population mondiale devrait ensuite commencer à stagner jusqu’à 2100, avant de décroître.

#CLIMAT L’Union européenne se dit prête à rehausser ses engagements climatiques, annonce le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, lors de la COP27. La baisse des émissions de CO2 des 27 devrait être d’« au moins 57% » d’ici 2030, contre un objectif d’au moins 55% jusqu’à présent. « C’est loin des 65% nécessaires », réagit le Réseau Action Climat.

11h54 : Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, s’est également exprimé ce matin. « La Fédération de Russie continuera d’atteindre ses objectifs en Ukraine avec l’opération militaire spéciale, puisque Kiev ne veut pas de négociations », a-t-il déclaré, ajoutant que la ville libérée de Kherson restait, aux yeux de Moscou, la capitale de la région annexée par la Russie.

11h54 : Au sommet du G20 à Bali, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a dénoncé la « rhétorique belliciste, russophobe et agressive » de Volodymyr Zelensky au G20. « Il est temps » de mettre fin à la guerre « destructrice » de la Russie, a déclaré le dirigeant ukrainien dans une vidéo adressée aux dirigeants du G20.

11h18 : L’ONU a également reçu des « allégations crédibles » d’exécutions sommaires de prisonniers de guerre russes capturés par les forces ukrainiennes et de plusieurs cas de torture et de mauvais traitements. La mission a interrogé 175 prisonniers de guerre détenus par l’Ukraine.

11h17 : La Mission de surveillance des droits de l’homme en Ukraine a interrogé 159 prisonniers de guerre détenus par la Russie. « La grande majorité des personnes que nous avons interrogées nous ont dit avoir été torturées et maltraitées pendant leur internement » de façon quotidienne, a déclaré la cheffe de la mission, Matilda Bogner.

11h10 : L’ONU alerte sur le traitement des prisonniers de guerre capturés par les forces russes et ukrainiennes. Selon les Nations unies, de nombreux prisonniers subissent des actes de torture et de mauvais traitements, tels que des décharges électriques.

11h05 : D’après Sergueï Lavrov, Emmanuel Macron a confirmé aujourd’hui son intention de poursuivre les contacts avec Vladimir Poutine, afin de trouver des moyens de régler le conflit en Ukraine. Hier, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait toutefois estimé que des discussions avec le président français n’étaient pas à l’ordre du jour.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :