Guerre en Ukraine : Kiev accuse la Russie d’avoir mené « une des frappes les plus massives » depuis le début du conflit avec une centaine de missiles tirés

Les bombardements visaient « des infrastructures énergétiques », selon la présidence ukrainienne, provoquant de nombreuses coupures de courant.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 15/11/2022 17:40 Mis à jour le 15/11/2022 18:01

Temps de lecture : 1 min.

La Russie a tiré « une centaine » de missiles sur l’Ukraine, mardi 15 novembre, touchant plusieurs infrastructures énergétiques essentielles dans différentes régions, a affirmé un porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne. Ces tirs, plus nombreux que les 83 recensés le 10 octobre, constituent « l’une des frappes les plus massives depuis le début de la guerre », a-t-il ajouté.

Quelques jours après un humiliant retrait des forces russes à Kherson, « les terroristes russes ont mené une nouvelle attaque planifiée contre des infrastructures énergétiques », a accusé la présidence ukrainienne. Selon l’armée, les tirs ont eu lieu « depuis la mer Caspienne », « la région de Rostov » et « la mer Noire ». Une grande partie des missiles ont pu être interceptés par la défense antiaérienne.

A Kiev, où deux immeubles résidentiels ont été touchés, « les secours ont retrouvé le corps d’une personne décédée », selon Vitaly Klitschko, le maire de la capitale. « Au moins la moitié des habitants sont sans électricité. » L’opérateur national Ukrenergo « a déclenché des coupures de courant d’urgence dans toute l’Ukraine », notamment à Kiev, « pour équilibrer le réseau », a-t-il ajouté. La présidence ukrainienne a elle évoqué une situation « critique » dans tout le pays.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :