Missile tombé sur la Pologne : « Il faut attendre pour en savoir plus », indique l’ambassadeur de France en Ukraine

« Il va y avoir toute la journée des consultations dans différents cadres, il faut attendre pour en savoir plus », réagit avec prudence Etienne de Poncins, ambassadeur de France en Ukraine, sur franceinfo mercredi 16 novembre, au lendemain de la chute d’un missile en Pologne. Ces discussions auront lieu notamment « à Bali lors du G20 ou à Bruxelles ». « Attendons le déroulement de la journée et des consultations avant de faire des suppositions », insiste le diplomate.

L’armée polonaise était mercredi en état d’alerte renforcée après le tir de ce missile, probablement de fabrication russe mais dont l’origine reste inconnue, dans un village du sud-est du pays, près de la frontière avec l’Ukraine.

« Cet épisode intervient dans le cadre de l’agression générale de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine, donc il faut remettre » les choses « dans un contexte plus large », rappelle-t-il.« Cet épisode intervient dans le cadre de l’agression générale de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine qui a commencé le 24 février », rappelle l’ambassadeur de France en Ukraine. Cette guerre est marquée « depuis octobre » par une « offensive russe avec une série de frappes massives ».

 La France va livrer « des générateurs » à l’Ukraine

Mardi, la Russie a tiré une centaine de missiles touchant plusieurs infrastructures énergétiques essentielles dans différentes régions ukrainiennes. Ces frappes ont pour objectif « de contourner la défense anti-aérienne ukrainienne », affirme Étienne de Poncins. Selon luie, cette offensive « vise à mettre à genoux l’Ukraine sur le plan énergétique ». « Ça teste la résistance et la résilience ukrainienne dans le domaine énergétique », précise-t-il.

En raison de ces frappes, à Kiev, l’électricité ne fonctionne « que trois ou quatre heures par jour dans certains quartiers », indique Etienne de Poncins. Et si « ces frappes russes font mal », le diplomate ne considère pas que « cela conduise la population à céder ». La France « essaie d’être aux côtés » des Ukrainiens, pour les aider « à surmonter les difficultés de l’hiver », ajoute l’ambassadeur. Notamment en termes d’approvisionnement énergétique. L’ambassadeur de France en Ukraine annonce ainsi que la France « livrera » à l’Ukraine « des générateurs dans le cadre de l’aide humanitaire française ».


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :