Guerre en Ukraine : l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes est prolongé de 120 jours, dans un contexte de crise alimentaire mondiale

Cet accord a permis d’exporter depuis les ports ukrainiens des millions de tonnes de céréales et autres produits agricoles depuis son entrée en vigueur, notamment à destination des pays pauvres.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 17/11/2022 09:53 Mis à jour le 17/11/2022 10:51

Temps de lecture : 1 min.

L’accord qui permet de poursuivre les exportations de céréales ukrainiennes par la mer Noire a été prolongé de 120 jours, a annoncé, jeudi 17 novembre, sur Twitter le ministre des Infrastructures ukrainien, Oleksandre Koubrakov. Il s’est félicité d’un pas « important dans la lutte contre la crise alimentaire mondiale ». Le président ukrainien, Volodomyr Zelensky, l’a aussi confirmé sur Twitter.

Cet accord a permis de sortir plus de 11 millions de tonnes des ports ukrainiens en quatre mois. Baptisé « Initiative céréalière de la mer Noire », il a été signé le 22 juillet par l’Ukraine et la Russie, sous l’égide de l’ONU et de la Turquie. Il met en place des « couloirs sécurisés » pour la circulation des navires marchands. Moscou et Kiev se sont engagés à « ne pas attaquer » les bateaux transportant des céréales pendant toute la durée de l’accord.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’était dit mercredi « convaincu » que l’accord serait reconduit. Un haut responsable de la Turquie l’a confirmé jeudi à l’AFP, affirmant que « les mêmes conditions » que celles observées depuis le mois de juillet s’appliqueraient.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU a « salué » jeudi la reconduite de l’accord. Antonio Guterres affirme que « l’ONU est pleinement engagée à lever les obstacles qui entravent les exportations de produits agricoles et engrais de la Fédération de Russie ».


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :