Iran : au moins trois morts dans la répression de nouvelles manifestations

La République islamique est le théâtre de vives protestations depuis la mort, le 16 septembre, de Mahsa Amini après son arrestation par la police des mœurs.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 19/11/2022 16:48 Mis à jour le 19/11/2022 17:12

Temps de lecture : 1 min.

Au moins trois manifestants ont été tués, samedi 19 novembre, par les forces de sécurité iraniennes au Kurdistan lors de nouvelles protestations, plus de deux mois après la mort de Mahsa Amini, a annoncé Hengaw, une ONG de défense des droits humains basée en Norvège.

« Les forces répressives du gouvernement ont ouvert le feu sur des manifestants dans la ville de Divandarreh, tuant au moins trois civils », a déclaré Hengaw à l’AFP. Des manifestations ont eu lieu dans la nuit dans une autre ville du Kurdistan, Boukan, où les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique, ont tiré sur la famille d’une victime de la répression.

La République islamique est le théâtre d’importantes manifestations depuis la mort, le 16 septembre, de Mahsa Amini, jeune femme Kurde iranienne de 22 ans, décédée trois jours après son arrestation par la police des mœurs à Téhéran.

Dénonçant des « émeutes » orchestrées par des forces étrangères, les autorités se sont lancées dans une répression meurtrière et ont arrêté plus de 15 000 manifestants, selon une autre ONG, plusieurs d’entre eux ayant été condamnés à mort.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :