« C’est un héros » : en Chine, un habitant se rebelle contre les restrictions sanitaires et fait le tour des réseaux sociaux

Avec plus de 32 000 cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures en Chine, les confinements de résidences et de quartiers se multiplient partout dans le pays. Parmi les villes les plus touchées, il y a Pékin, ou encore Wuhan. Le mécontentement s’exprime parfois de manière très ouverte, comme c’est le cas dans la ville de Chongqing, dans le sud-ouest du pays, où un habitant a décidé de se rebeller. Soutenu par ses voisins, il critique les mesures de restrictions. Il est désormais surnommé Superman, en référence au sac à dos qu’il porte sur les vidéos qui ont fait le tour des réseaux sociaux. 

Cet homme, âgé d’une trentaine d’années, prend la parole sans masque devant plusieurs dizaines de ses voisins pour dénoncer les mesures de confinement mises en place par la municipalité de Chongqing. « Nous sommes torturés par un petit rhume », scande-t-il. « Si j’attrape cette maladie, je garantis une guérison en sept jours. Messi a eu le Covid, Ronaldo a eu le Covid, le tennisman Djokovic a eu deux fois le Covid et il a remporté des tournois du Grand Chelem. Et si l’impact du Covid avait été important, ils auraient été mis à la retraite depuis longtemps. »

« Il y a des maladies dans le monde, appelées non-liberté et pauvreté. Maintenant, ici, nous avons les deux. Si je n’ai pas de liberté, je préfère mourir. »

un habitant de Chongqing

lors d’un discours devant ses voisins

>> Coupe du monde 2022 : l’incompréhension des Chinois qui découvrent l’absence de restrictions sanitaires au Qatar

Après son discours, la police intervient : l’homme est mis à terre, arrêté, mais la foule le soutient. « C’est un héros », crient les voisins. Une pression qui fait céder les forces de l’ordre, le contestataire est finalement relâché. L’incident a fait le tour des réseaux sociaux avant d’être massivement censuré. 


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :