Palmarès des hôpitaux : un professeur de médecine dénonce la censure

Réservé aux abonnés

TRIBUNE. Guy Vallancien, membre de l’Académie de médecine, s’insurge contre la décision d’empêcher « Le Point » d’accéder aux données de santé des établissements de soins.

Par *

<< Il existe un rapport direct entre la quantite d'actes effectues par an dans un etablissement et la qualite des prestations offertes >>, rappelle le professeur Guy Vallancien.
« Il existe un rapport direct entre la quantité d’actes effectués par an dans un établissement et la qualité des prestations offertes », rappelle le professeur Guy Vallancien. © Nicolas Vallauri/La Provence/MaxPPP

Temps de lecture : 4 min

Comment Le Point, qui publie, depuis vingt-trois ans, un classement des établissements de soins publics et privés reconnu par les soignants, par les directions des établissements de soins et par la population comme une référence, a-t-il pu être interdit de divulguer ses résultats ? Question de méthodologie, répond le Comité éthique et scientifique pour les recherches, les études et l’évaluation dans le domaine de la santé (Cesrees).

On aimerait bien comprendre pourquoi ? Les critères utilisés par l’hebdomadaire sont pertinents et la protection de données est réelle. L’argument du risque de diffusion de l’identité des patients est nul, les bases de données étant anonymisées. Enfin, l’information sur la méthodologie d’évaluation au lecteur est suffisante.

À LIRE AUSSIPalmarès des hôpitaux…

Je m’abonne

Offres exclusives: -50% la première année


Continuer à lire sur le site d’origine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :