A la Une

Les îles Féroé prolongent leur accord de pêche avec la Russie malgré la guerre en Ukraine

D’après le gouvernement du territoire autonome, l’accord avec la Russie représente 5% du PIB des Féroé.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 26/11/2022 15:33 Mis à jour le 26/11/2022 15:33

Temps de lecture : 1 min.

Les îles Féroé ont prolongé leur accord de pêche avec la Russie pour un an, malgré la guerre en Ukraine, a annoncé samedi le ministre de la Pêche du territoire autonome danois, situé dans l’Atlantique nord. « Pour nous, cet accord concerne bien plus que la pêche », a expliqué au quotidien danois Jyllands-Posten (article en danois) Árni Skaale, expliquant condamner « toute forme de guerre – aussi la guerre en Ukraine ».

Depuis 1977, cet accord, renouvelable annuellement, porte sur des quotas de prises sur plusieurs espèces (notamment du cabillaud, de l’églefin, du merlan et du hareng) en mer des Barents pour les marins férigiens et dans les eaux au large des îles Féroé pour les Russes. Selon le ministère de la Pêche, le produit de l’accord constitue 5% du PIB des Féroé.

Situé dans l’Atlantique nord entre l’Écosse et l’Islande, cet archipel de 54 000 habitants a un statut de large autonomie vis-à-vis du Danemark depuis 1948, ne fait pas partie de l’Union européenne (UE) et est libre de mener une politique commerciale propre. La Russie est l’un des principaux partenaires commerciaux du territoire depuis le conflit qui a opposé Islande et Féroé à l’UE sur les quotas de maquereau et de hareng entre 2010 et 2014. L’embargo européen sur les poissons féringiens avait alors poussé l’archipel à explorer d’autres marchés.

Le gouvernement féringien a toutefois prévenu dans la semaine qu’il comptait réfléchir à des alternatives à cet accord après les élections prévues le 8 décembre. Fin octobre, la Norvège voisine et la Russie étaient tombés d’accord sur des quotas de pêche en mer de Barents pour 2023.


Continuer à lire sur le site France Info