Phénomènes climatiques dangereux : les vigilances de Météo France seront désormais établies sur deux jours

Face à la multiplication des phénomènes dangereux (vents violents, orages, fortes pluies …) liés au changement climatique, Météo France établira désormais ses alertes météorologiques sur deux jours, pour permettre à la population de mieux se protéger. Les cartes de vigilance, apparues nécessaires après la tempête de 1999, ont été mises en place en octobre 2001. Jusqu’à présent, elles concernaient les 24 heures suivant le déclenchement de l’alerte. Elles seront « désormais étendues jusqu’au lendemain minuit », annonce Météo France, mardi 29 novembre.

Les vigilances de l’agence météorologique, actualisées au moins deux fois par jour, concernent neuf types de phénomènes : vent violent, orages, neige-verglas, avalanches, canicule, grand froid, pluie-inondation, vagues-submersion et crues. Elles peuvent être de quatre niveaux (vert, jaune, orange et rouge) correspondant au risque maximal prévu sur la période.

Concrètement, cette réforme se traduira par une double carte sur le site de Météo France : la première annoncera les éventuels risques pour la journée en cours, la seconde pour la journée du lendemain. Chacune sera accompagnée d’un bulletin décrivant la chronologie, la localisation et l’intensité des phénomènes prévus, mais aussi d’une note décrivant les conséquences possibles (par exemple des coupures d’électricité) et des recommandations de comportement (comme la limitation des déplacements). Pour certains phénomènes, comme les vagues-submersion et les avalanches, un zonage plus précis que celui du département est également mis en place et sera « progressivement » étendu.

L’objectif est de permettre au grand public de prendre des mesures anticipées pour se protéger. Ce changement doit aussi permettre aux autorités de disposer d’un délai supplémentaire pour mieux répondre à la situation. En août, après de violents orages qui avaient fait cinq morts en Corse, Météo France avait été critiquée pour ne pas avoir déclenché suffisamment tôt l’alerte orange.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :