Alexis Kohler soupçonné d’avoir participé à huit délibérations concernant l’armateur MSC, lié à sa famille

Le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler est poursuivi pour « prise illégale d’intérêts » dans le cadre de l’information judiciaire visant ses liens familiaux et professionnels avec l’armateur MSC.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 30/11/2022 06:06

Temps de lecture : 1 min.

Mis en examen à la fin du mois de septembre, le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler est soupçonné d’avoir participé à huit délibérations concernant l’armateur italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), qui est lié à sa famille, quand il était dans la fonction publique, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information de l’AFP.

Il s’agit de cinq délibérations concernant STX France et de trois concernant le Grand Port Maritime du Havre (GPMH), prises entre 2009 et 2012, selon les informations de franceinfo.

Alexis Kohler est mis en examen depuis deux mois pour « prise illégale d’intérêts », après une plainte d’Anticor en août 2018. L’association lui reprochait d’avoir approuvé des contrats concernant MSC, fondé et dirigé par des cousins de sa mère, entre 2010 et 2011, alors qu’il était membre des conseils de surveillance de STX et du GPMH et qu’il n’avait pas signalé ses liens familiaux avec MSC. Il a été placé sous le statut de témoin assisté pour des soupçons de « trafic d’influence ».

« Les questions qui sont posées sont les plus graves qui n’ont jamais été posées en France jusqu’à présent en matière de corruption, affirme Jean-Baptiste Soufron, l’avocat d’Anticor. Jamais elles n’ont été posées pour des sommes aussi élevées et à propos de personnages au sein de l’État qui avaient des postes aussi élevés. » Pour des entreprises « aussi importantes que les chantiers de l’Atlantique ou le Grand Port Maritime du Havre », les décisions prises concernent « des millions d’euros ou des dizaines de millions d’euros », ajoute l’avocat.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :