Le groupe suédois H&M annonce la suppression de 1500 emplois

Publié le : 01/12/2022 – 03:34

Le numéro 2 mondial de la mode a pris cette décision pour faire des économies : les ventes ont baissé à cause de l’inflation, les coûts de l’énergie et du fret ont augmenté. Pour réduire ses dépenses, le groupe H&M est donc l’un des premiers grands détaillants européens à avoir recours aux licenciements.

Publicité

Avec notre correspondante à Stockholm, Carlotta Morteo

Le couperet est tombé et, en interne, on s’y attendait. Annoncé au mois de septembre, le plan de restructuration d’H&M prévoyait d’économiser l’équivalent en couronnes de 183 millions d’euros par an à partir de 2023. En octobre, 400 employés avaient déjà été notifiés de leur licenciement dans une soixantaine de magasins suédois.

Finalement, ce sont 1 500 emplois qui vont être supprimés, essentiellement en Suède, où 10 000 personnes travaillent pour le géant de l’habillement, sur les 170 000 employés que compte le groupe dans le monde.

H&M a déclaré que la marque traverse des vents contraires, et cela fait un moment que ça dure. D’abord, la pandémie en 2020 avec des magasins fermés et donc des ventes en baisse. Puis, la marque a été sujette au boycott en Chine, après qu’H&M ait exprimé ses inquiétudes sur le travail forcé dans le Xinjiang.

Et cette année, la guerre en Ukraine, a poussé le groupe à fermer ses magasins en Russie, soit une perte de 200 millions d’euros au troisième semestre. Les derniers magasins, dont le flag-ship moscovite, ont d’ailleurs fermé ce mercredi.

C’est sans compter la hausse des coûts du textile, de l’électricité, du fret et de la baisse de la consommation, certes liée à la conjoncture économique, mais aussi à la très forte concurrence des marques vendues sur internet. Soit un véritable défi structurel pour le géant de l’habillement suédois.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :